Clay and Friends

Clay and Friends: le Brésil s’invite

Le groupe montréalais Clay and Friends, un quintette aux influences musicales éclatées, viendra porter les couleurs du Montréal actuel métissé dans le cadre du Festival jazz et blues de Saguenay.

Le groupe a lancé cet hiver La Musica popular de Verdun, un deuxième disque s’inspirant directement de la culture brésilienne et du lieu dans lequel il a été créé, le quartier en pleine effervescence de Verdun, à Montréal.

En entrevue, le leader de la formation, Mike Clay, raconte avoir appris à connaître cette culture un peu par hasard, lui qui n’était pas porté vers la musique latine. « C’est une ex-copine qui m’a introduit à la musique du Brésil. Avant, pour être honnête, j’avais énormément de préjugés. Je considérais ça comme de la musique d’ascenseur. J’ai découvert toutes sortes d’artistes, qui m’ont fait connaître l’état dans lequel la société se trouve là-bas », explique-t-il, disant avoir découvert autant la musique que les penseurs du plus grand pays d’Amérique du Sud. Le titre de l’album, lui, fait référence à une émission de télévision diffusée au Brésil, qui mettait en vedette la musique populaire du moment et qui correspond à la philosophie de Clay and Friends.

« Ça représente un peu ce qu’on avait envie de faire. On est allé piger dans tous les styles, le hip-hop,le jazz, le funk, le reggae. Et on a fait une espèce de best-of [de tous ces styles], avec ce projet-là », affirme le leader de la formation, ajoutant que le groupe Clay and Friends se distingue sur scène par l’énergie qu’il dégage. À la base du groupe, il y a Mike Clay et Adel Kazi, qui ont fait leurs premières armes musicales dans la rue. Des musiciens d’expérience s’ajoutent à ce noyau.

« Quand on a commencé, Adel faisait du beat-box ; moi, j’improvisais des textes sur les passants. À ça, s’est rajouté Clément, qui, lui, a un parcours plus académique. Il a réussi à mettre de la profondeur aux cinq accords de guitares que je connais », lance Mike Clay à la blague.

Clay and Friends sera au Bistro Café Summum de Chicoutimi le 27 avril.