Un elfe payé des peanuts, les larmes de Matt Damon

La réplique de la semaine

«Je suis peut-être hanté. Ou seulement sombre. Hanté et sombre. Et toi, tu es là, si lumineuse.»

— Extrait d’une lettre de l’ermite Ted Boychuck envoyée à l’objet de ses rêves dans Il peuvait des oiseaux de Louise Archambault.

Premières images

Plus de 10 ans se sont écoulés depuis le premier long métrage de Mariloup Wolfe comme réalisatrice. Et Jouliks sera à des années-lumière des Pieds dans le vide si on se fie à la bande-annonce. Film d’époque adapté de la pièce de théâtre éponyme de Marie-Christine Lê-Huu, le récit s’attarde sur le regard que porte Yanna, 7 ans, sur sa liberté sans limites et la passion dévorante de ses parents… En passant, Joulik veut dire voyou en russe. Ceci explique peut-être cela! Sortie prévue : 4 novembre

Retour en arrière

Il y a déjà presque 20 ans que le premier volet du Seigneur des anneaux de Peter Jackson voyait le jour. On a appris cette semaine qu’Orlando Bloom avait obtenu la mirobolante somme de… 175 000 $ pour son rôle du prince des elfes Legolas. C’est de l’argent, mais pas beaucoup pour un tel rôle. L’acteur anglais n’en fait pas de cas. Le succès de la trilogie a mis sa carrière en orbite. «Le plus beau cadeau de ma vie. Je le referais pour la moitié de ce cachet», a-t-il expliqué au micro d’Howard Stern. La plupart de nous l’auraient fait pour rien du tout.

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/nalLU8i4zgs" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>

En tournage

Ricardo Trogi a amorcé cette semaine le tournage du Guide de la famille parfaite — décrit comme une «comédie grand public». Faudra voir puisque le réalisateur originaire de Québec tourne un scénario de Louis Morissette et François Avard, ses partenaires de crime à l’origine du grinçant Le Mirage. Et que ce septième long métrage se veut une réflexion sur la pression excessive et inutile que subissent les enfants auprès de parents zélés, et qui les poussent à «l’automutilation, aux pensées suicidaires et au sabotage». Ça promet.

Plan large

Il faut parfois rivaliser d’ingéniosité dans la couverture d’un festival de cinéma. Mis à part les films qui génèrent beaucoup d’attentes comme Joker, il est parfois difficile d’intéresser les gens à un long métrage qui prendra (ou pas) l’affiche dans plusieurs mois. Le Hollywood Reporter a donc consacré un papier sur au jeu de la pêche aux réponses : un film qui les a fait pleurer? Là-haut pour Matt Damon. Voler une banque avec un membre de la distribution? Felicity Jones aurait choisi Eddie Redmayne. Et ainsi de suite. La plus intéressante? Daniel Craig rêvait quand il était enfant de devenir comme Lee Majors, L’homme de six millions. Il est plutôt devenu (entre autres) l’interprète de James Bond. Close enough!