La réalisatrice Anaïs Barbeau-Lavalette lors du tournage de «La déesse des mouches à feu»

Téléfilm Canada finance 12 longs métrages francophones

Des films d’Anaïs Barbeau-Lavalette, Ricardo Trogi, Luc Picard, Sophie Dupuis, Sébastien Pilote et Louise Archambault font partie des 12 longs métrages de langue française auxquels Téléfilm Canada vient d’accorder du financement, pour un montant total de 16 millions $.

Téléfilm note que la moitié de ces longs métrages sont réalisés ou scénarisés par des femmes.

Les autres réalisateurs ayant obtenu du financement sont Caroline Monnet, Raymond Saint-Jean, Julien Knafo, Miryam Bouchard, Pascal Plante et Ivan Grbovic.

Parmi les films sélectionnés, on note le «Guide de la famille parfaite», de Ricardo Trogi, d’après un scénario de Louis Morissette. Le film racontera l’histoire d’un père et de son adolescente de 16 ans, en pleine crise identitaire.

Téléfilm financera aussi l’adaptation de «Maria Chapdelaine» par Sébastien Pilote, et celle de «La déesse des mouches à feu», par Anaïs Barbeau-Lavalette.

Téléfilm financera l’adaptation de «Maria Chapdelaine» par Sébastien Pilote (photo).

Le prochain film de Luc Picard, «Gallant: Confessions d’un tueur à gages», sera aussi financé par Téléfilm. Le long métrage relatera la vie de Gérald Gallant, considéré comme étant le pire tueur à gages de l’histoire du Québec.

Sophie Dupuis, qui a connu du succès l’an dernier avec son premier film, «Chien de garde», obtiendra du financement pour «Souterrain», racontant l’histoire d’un homme de Val-d’Or dans la jeune vingtaine travaillant dans une mine loin de la ville.

Du financement a aussi été accordé à Louise Archambault pour «Merci pour tout», scénarisé par Isabelle Langlois, connue pour des séries comme «Rumeurs» ou «Lâcher prise». La comédie racontera le périple vers les Îles-de-la-Madeleine de deux soeurs, Marianne et Christine Cyr, qui sont en froid depuis un an lorsqu’elles apprennent le décès de leur père.

«Pour tous les goûts»

«Les cinéphiles seront comblés, car il y a des films pour tous les goûts et pour tous les publics, soutient la directrice générale de Téléfilm Canada, Christa Dickenson, par communiqué. À Téléfilm, nous sommes également très heureux de constater que la moitié des projets choisis sont réalisés ou scénarisés par des femmes, reflétant ainsi la diversité des talents canadiens.»

La cinéaste Louise Archambault a obtenu un financement pour «Merci pour tout».