L’expérience virtuelle «Le Grand Froid 2» propose une virée spatio-temporelle au cœur d’une Place d’Youville imaginaire.

«Le Grand Froid 2»: Place d’Youville comme vous ne l’avez jamais vue

Fort du succès remporté l’an dernier par son expérience de «réalité virtuelle bonifiée» à Place d’Youville, le Festival de cinéma de la Ville de Québec (FCVQ) offre au public la chance de (re) découvrir ce concept qui pose les jalons du cinéma de demain.

La première mouture du Grand Froid proposait une virée spatio-temporelle dans une Place d’Youville dystopique. La nouvelle version, bâtie autour du thème du rassemblement, fruit du travail de José Morin, Pishier et Simon Giguère, élève l’expérience d’un cran avec l’ajout d’éléments sensoriels. Moins glauque, plus festive et encore plus déconcertante.

Multisensoriels

Après avoir enfilé une paire de lunettes et un casque d’écoute, le visiteur, assis sur un fauteuil, se retrouve grâce à la magie de la technologie sur un chariot se déplaçant sur des rails, comme dans les montagnes russes, la vitesse en moins.

La reconstitution de Place d’Youville, cœur du FCVQ, avec ses immeubles et son architecture, est confondante. Au-dessus de notre tête, le même dôme, où virevoltent les flocons de neige.

Dès le départ, à notre droite, des hommes regroupés autour d’un feu, à une époque fort lointaine. Un appareil placé près du fauteuil crée l’illusion de la chaleur. La lampe de poche fournie au départ permet d’éclairer, ici et là, des éléments du décor et de faire jaillir des styles musicaux de personnages.

Le visiteur perd la notion du temps et de l’espace. Le chariot prend un temps d’arrêt devant un immeuble d’Honoré-Mercier où se déroule un party monstre, avant de reprendre sa route. Sous notre siège, quelques vibrations. Juste avant l’arrivée, une légère brise nous caresse le visage. Des flocons de neige tombent lentement.

Pendant cinq minutes, l’esprit est transporté dans une autre dimension, mais le corps, lui, il faut se le rappeler par moment, demeure au même endroit. On quitte cet univers avec la drôle de sensation d’avoir vécu un rêve éveillé. 

Il en coûte 5$ pour vivre l’expérience immersive du Grand Froid 2.