La liste: les moments forts des Césars 

Les larmes de Charlotte Gainsbourg, 1986

Elle avait à peine 15 ans, assise entre les deux montres sacrés, son père Serge Gainsbourg et sa mère Jane Birkin. Charlotte Gainsbourg entrait elle aussi dans la postérité avec ce César du meilleur espoir féminin pour L’effrontée de Claude Miller. Tellement émue, qu’elle peine à prononcer son discours. Un moment d’émotion fort. Éric Moreault

Isabelle Adjani lit un passage des Versets sataniques, 1989

Après avoir reçu le César de la meilleure actrice pour Camille Claudel, Isabelle Adjani lit un long extrait d’un texte sans préciser son auteur. L’assistance apprendra à la fin qu’il s’agit des Versets sataniques, de Salman Rushdie, contre qui une fatwa avait été lancée quelques jours auparavant par l’ayatollah Khomeini. Normand Provencher

La bourde de Vanessa Paradis, 1991

Au moment de prononcer le nom de la gagnante pour le César du meilleur jeune espoir féminin, Vanessa Paradis annonce Judith Godrèche. Presque immédiatement, mal à l’aise, elle se rétracte. Il s’agissait plutôt de... Judith Henry (La discrète). Normand Provencher

Le discours émouvant d’Annie Girardot, 1996

Vingt ans après son César de la meilleure actrice pour Docteur Françoise Galland, Annie Girardot chamboule l’assistance avec un discours où les larmes coulent à flots. Elle venait de recevoir le prix du meilleur second rôle féminin dans Les misérables du XXe siècle, de Claude Lelouch. Normand Provencher

L’hommage de Delon à Schneider, 2008

Ils se sont côtoyés, se sont aimés et laissé des souvenirs impérissables à bien des cinéphiles (La piscine de Jacques Deray). L’Académie des César décide d’honorer la mémoire de Romy Schneider. Alain Delon rend un hommage bref et touchant à la femme qui a été sa fiancée. Éric Moreault