Scène de Parkland

La liste des films sur l'assassinat de John F. Kennedy

Parkland (2013), Peter Landesman

La particularité de Parkland tient au fait qu’il s’intéresse surtout aux contrecoups vécus par les victimes collatérales de l’attentat sur JFK. Le film immerge le spectateur dans la tête des témoins ordinaires, recréant l’état de désorientation et de panique qui les gagne. Une fiction, certes, mais bien documentée, dont le titre fait référence à l’hôpital qui a accueilli JFK après les coups de feu... Éric Moreault

Scène de Jackie avec Nathalie Portman

Jackie (2017), Pablo Larraín

À l’instar de Parkland, Jackie propose un regard sur une victime au premier rang de la tragédie : Jacqueline Bouvier Kennedy. Un récit romancé, mais qui décrit bien les ravages de la mort sur sa femme et son entourage, notamment son frère Robert F. Natalie Portman joue avec beaucoup d’intégrité ce rôle délicat. Un bel hommage au courage de la Première dame. Éric Moreault

Scène de Treize jours

Treize jours (2001), Roger Donaldson

La Crise des missiles de Cuba, en octobre 1962, racontée depuis les bureaux de la Maison-Blanche. Pendant 13 jours, alors que la planète est sur le bord du conflit nucléaire, JFK (Bruce Greenwood) et son frère Robert (Steven Culp) s’engagent dans une partie de bras de fer avec l’URSS. Normand Provencher

Scène de JFK avec Kevin Costner

JFK (1991), Oliver Stone

À partir de l’enquête du procureur Jim Garrison (Kevin Costner), Oliver Stone brosse un tableau captivant de toutes les théories du complot qui ont gravité autour de l’assassinat de JFK. Le film a remporté, avec raison, l’Oscar du meilleur montage en 1992. Normand Provencher

Scène de Forrest Gump où Tom Hanks se retrouve comme par magie en face du président Kennedy.

Forrest Gump (1994), Robert Zemeckis

Ce cher Forrest Gump, passé maître dans l’art de rencontrer sans l’avoir voulu plein de célébrités, a serré la pince de JFK à la Maison-Blanche, après avoir bu une quinzaine de bouteilles de Dr Pepper. «J’ai envie de pisser...» s’est-il contenté de répondre au président américain qui prend la situation avec le sourire… Normand Provencher