L’actrice Amber Heard a simulé des contusions au visage pour faire chanter son ex-mari Johnny Depp lors de leur divorce, a affirmé vendredi un ami de longue date de l'acteur.
L’actrice Amber Heard a simulé des contusions au visage pour faire chanter son ex-mari Johnny Depp lors de leur divorce, a affirmé vendredi un ami de longue date de l'acteur.

Amber Heard a simulé des contusions au visage, selon un ami de Depp

LONDRES — L’actrice Amber Heard a simulé des contusions au visage pour faire chanter son ex-mari Johnny Depp lors de leur divorce, a affirmé vendredi un ami de longue date de l'acteur lors du procès en diffamation à Londres du tabloïd The Sun.

La vedette d'Edward aux mains d'argent poursuit depuis la semaine dernière le tabloïd britannique The Sun et sa société éditrice NGN devant la Haute cour de Londres pour avoir présenté comme un fait avéré, en avril 2018, qu’il était un mari violent, ce qu’il dément avec force.

Depuis leur divorce en 2017 après deux ans d’un mariage orageux, Johnny Depp, 57 ans, et l’actrice Amber Heard, 34 ans, s’accusent mutuellement de violences.

Après le témoignage de Johnny Depp, qui a été questionné pendant plusieurs jours sur sa consommation de drogue et d’alcool, des témoignages d’employés de l’acteur ont remis en cause la crédibilité d’Amber Heard.

Au neuvième jour d’audience vendredi, l’artiste Isaac Baruch, son ami depuis 40 ans, a affirmé que les contusions d’Amber Heard, notamment des marques rouges autour de l’œil, visibles sur des photos publiées dans la presse en 2016, étaient fausses.

«Elle a déposé une plainte frauduleuse pour violence domestique (...) pour le faire chanter lors du divorce», a-t-il dit, interrogé par visioconférence depuis Los Angeles.

Baruch a expliqué avoir vu l’actrice au lendemain d’un incident en mai 2016 durant lequel Johnny Depp lui a, selon elle, lancé un téléphone portable au visage.

Il l’a vue «à 30 centimètres», mais n’a remarqué pas «un seul bleu» ou «rougeur»: «rien». Il a précisé être sûr à «100%» qu’elle ne portait alors pas de maquillage.

Selon les avocats de Johnny Depp, la photo a été retouchée.

Sasha Wass, qui défend NGN, a tenté de faire passer Isaac Baruch pour un témoin peu fiable, vivant aux crochets de Johnny Depp, qui le logeait gratuitement et lui a donné des dizaines de milliers de dollars.

Elle a présenté un enregistrement audio, non daté, dans lequel l’actrice indiquait à l’un de ses employés avoir «caché» ses contusions.

Amber Heard, présente aux audiences, donnera sa version des faits à partir de lundi, lors de la troisième et dernière semaine du procès.