Les cinq hommes de Choses Sauvages se présenteront sur la scène saguenéenne pour la première fois en carrière, le 27 octobre, afin de faire entendre leur plus récent album.

Choses sauvages: soir de fête!

La formation Choses Sauvages prépare tout un spectacle, pour son premier arrêt à La Baie, le 27 octobre, au Bistro Café Summum. Les membres se présenteront sur scène avec le groupe Foreign Diplomats, afin de présenter leur album éponyme, sorti il y a quelques mois.

Choses Sauvages, c’est cinq amis de longue date qui ont décidé de se lancer en musique. Depuis le secondaire, ils se retrouvent pour partager leur passion de la musique. « Nous sommes des meilleurs amis qui se connaissent par coeur », a affirmé au Progrès Tommy Belisle, claviériste du groupe.

Le groupe a lancé un tout premier album éponyme en août, après avoir réalisé quelques EP.

Autrefois ennemis, Choses Sauvages et Foreign Diplomats sont maintenant réconciliés et prêts pour faire la fête ensemble. « La première fois que nous les avons rencontrés, nous étions en compétition dans un concours. On était jeunes, motivés, et surtout très compétitifs. Donc, on les haïssait. On voulait vraiment gagner », a rigolé le musicien.

Bien vite, leur esprit de compétition s’est changé en fraternité, et les deux groupes s’entendent aujourd’hui bien. Ils ont remarqué que leurs musiques se mariaient bien.

Tommy Bélisle a ajouté que cela faisait maintenant quatre ans que les groupes parlaient de faire cette tournée commune. Et maintenant qu’ils ont tous les deux sorti un album, le moment ne pouvait pas mieux tomber.

Ils s’alterneront et se mélangeront sur la scène du Bistro Café Summum de La Baie, dans le cadre du Diplovages Tour, qui fait plusieurs arrêts un peu partout au Québec.

À quoi les gens peuvent-ils s’attendre pour le spectacle à La Baie ? Selon le claviériste, à tout un party ! « En album, les chansons sont assez pop. On touche au funk et à l’indie. C’est très léché, et on pourrait le qualifier de dreamy », a-t-il souligné.

Mais en spectacle, le style serait assez différent. « En spectacle, on veut que ça lève, que ça explose. On met l’accent sur les parties dansantes, pour s’assurer de faire lever le party », a ajouté Tommy Bélisle.

Leur musique tend vers le new wave des années 80 et le disco.