Clara reçoit un casse-noisette de son parrain Drosselmeyer, la veille de Noël.

Casse-noisette: un cadeau de Noël avant l’heure

Le Casse-Noisette du Prisme culturel, qui célèbre cette année son vingtième anniversaire, est un cadeau de Noël offert avant l’heure. On ne s’y rend pas pour être surpris. On y assiste pour trouver le réconfort qui rime si souvent avec la période des Fêtes.

Cet incontournable de décembre, qui se démarque par son envergure, reprend l’affiche jusqu’à dimanche à la Salle Michel-Côté d’Alma. Près de 140 danseurs de toutes les générations, le plus jeune étant âgé de sept ans, jouent un rôle dans la version 100 % régionale du ballet le plus connu et le plus présenté à travers la planète.

L’histoire et la musique de Casse-Noisette, même pour ceux qui n’ont jamais assisté à une représentation de ce ballet — comme l’auteur de ces lignes avant le spectacle de mercredi — sont étrangement familières. Dans l’oeuvre de Tchaïkovski, Clara, interprétée par la danseuse de Jonquière Sophie Larouche, reçoit un casse-noisette à Noël de son parrain Drosselmeyer. Ce personnage possède des talents de magicien. Le cadeau prend vie et s’anime pendant que Clara dort. Il s’ensuit des scènes qui ont marqué l’imaginaire de plusieurs générations, à la frontière entre le rêve et la réalité. Tous se souviendront du combat entre les soldats de plomb et les souris, ou encore de la scène de danse du roi et de la reine des neiges.

Drosselmeyer est un personnage avec des talents de magiciens.

Les talents de tous les danseurs sont démontrés sur scène. Les plus jeunes, qui débutent, participent à des tableaux de groupe où le synchronisme est mis en valeur. Les danseurs qui détiennent une plus grande maîtrise de la technique du ballet peuvent quant à eux démontrer leur savoir-faire à d’autres moments de l’histoire de cette oeuvre composée il y a plus de 125 ans.

Représentations scolaires

Mercredi, quelques centaines d’élèves de différents groupes provenant des écoles primaires du Lac-Saint-Jean ont eu un avant-goût de ce classique des Fêtes. La troupe du Prisme culturel présentait seulement le premier acte de Casse-Noisette, soit environ une heure de spectacle. On peut dire qu’il sait encore émerveiller les tout-petits

À de nombreuses reprises, les enfants ont laissé paraître leur enthousiasme. Si certains des plus âgés voyaient les trucs derrière les tours de magie de l’histoire de Casse-Noisette, les plus jeunes étaient mystifiés par la transformation des jouets en personnages.

La scène du Roi et de la Reine des neiges permet de mettre le talent des danseurs de ballet en évidence.

Quatre représentations

À partir de jeudi, il y aura quatre représentations de Casse-Noisette ouvertes au grand public. Celle de jeudi, la soirée-bénéfice, est à 20 h, à la Salle Michel-Côté d’Alma. Les représentations de vendredi, samedi et dimanche sont à 14 h. Les billets sont disponibles sur Réservatech.