Les répétitions entourant ce classique du ballet ont débuté en septembre à la suite d’auditions visant à dénicher les meilleurs danseurs.

Casse-Noisette du Prisme culturel: place à la relève pour la 21e édition

La magie des Fêtes enveloppera une fois de plus la région, quelques jours avant Noël, alors que le Prisme culturel y présentera la 21e édition du réputé ballet Casse-Noisette. La version régionale de ce classique dansé, depuis 1892, aux quatre coins de la planète sera présentée du 19 au 22 décembre à la Salle Michel-Côté lors d’une soirée-bénéfice et de représentations destinées au grand public et au milieu scolaire. L’actuelle distribution compte plus de 130 danseurs qui proviennent de 11 villes et municipalités du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

L’effort est colossal pour les bénévoles et danseurs alors que cette production régionale d’envergure est réalisée avec un budget d’à peine 160 000 $, dont près de la moitié résulte de la vente de billets.

Alors que les 20 dernières années nous ont habitués à ce rendez-vous du temps des Fêtes, l’actuelle édition s’est amorcée par une profonde réflexion initiée par l’équipe de production.

« On en vient à entrer dans une routine. On se demandait si c’était nous ou les élèves. On s’est dit qu’on validerait. On a été très surpris de la réponse. Ils sont extraordinaires les jeunes qui participent à des productions du genre », explique la directrice artistique, France Proulx.

Celle-ci souligne l’intensité des nombreuses répétitions qui se déroulent le samedi et le dimanche, et ce, depuis septembre. Mme Proulx ajoute que les jeunes conjuguent sans trop de mal leur vie scolaire à la pratique de la danse, tout en détenant un emploi pour certains.

La distribution de cette 21e édition est composée en grande partie d’élèves du Prisme culturel et de danseurs provenant de la compagnie Ballet Synergie. Depuis septembre, ils accumulent les répétitions en vue de danser ce classique du temps des Fêtes au son de la musique de Tchaïkovski. Pendant quelques soirs, les pains d’épices, les souris et les anges côtoieront sur scène les danseurs expérimentés, dont Sophie Tremblay et Étienne Tremblay qui interprètent respectivement Clara et le Prince.

La 21e édition du Casse-Noisette du Prisme Culturel mettra en scène plus de 130 danseurs dont certains provenant de Ballet Synergie.

Tous unis par la passion de la danse, ils sont encadrés par le directeur de la production, Raymond Tremblay, ainsi que par le directeur de Ballet Synergie, Jean-Daniel Bouchard.

« Cette année, ce sera la 16e fois que je participe à ce beau projet. J’ai commencé dans le rôle du petit Fritz quand j’avais 11 ans, pour ensuite faire Arlequin, un soldat, la valse des fleurs, les Russes, le pas de deux des neiges, le prince de Clara et son parrain Drosselmeyer. En 16 ans, j’ai vieilli de 50 ans. Chaque année était un nouveau défi en tant qu’interprète », a confié celui qui était le porte-parole des danseurs lors de la conférence de presse qui dévoilait la 21e édition.

De son côté, Maxence Murray-Bergeron, qui est âgé de neuf ans, rejoint la distribution de Casse-Noisette pour une sixième année. Celui qui interprétera Fritz a bien hâte de retrouver la musique et les costumes entourant la production. Celui qui pratique également le hip-hop avoue aimer les répétitions.

Alors que les dernières années ont été le théâtre de diverses améliorations techniques, l’actuelle édition laisse une place à l’interprétation.

« Cette année, on est dans la confirmation des rôles. Il y a toujours des changements dans les chorégraphies et dans les rôles. On axe sur notre relève et on lui donne la chance de “performer” », ajoute France Proulx.

À quelques semaines des représentations, la production regarde déjà, au loin, vers une possible 25e édition. La directrice artistique, France Proulx, aimerait bien présenter une édition spéciale.

D’ici là, la soirée-bénéfice du 19 décembre se déroulera sous la présidence d’honneur de Robin Harvey, directeur du terminal de Transport Morneau à Saint-Bruno.

Le ballet Casse-Noisette est présenté le jeudi 19 décembre à 20 h ainsi que du vendredi 20 décembre au dimanche 22 décembre à 14 h. Les billets sont en vente au coût de 37 $ pour les adultes, 32 $ pour les étudiants et les personnes de 65 ans et plus ainsi que 17 $ pour les enfants.