Jeudi matin, les actrices Guylaine Tremblay et Josée Deschênes tournaient une scène riche en action.

Ça tourne à Saguenay !

Une équipe de tournage de plus de 50 personnes s’est installée à Saguenay pour quatre jours. Plusieurs scènes d’une mini-série mettant en vedettes Guylaine Tremblay et Josée Deschênes sont tournées à Chicoutimi, La Baie et Laterrière. Intitulée provisoirement Winnebago, la série de six épisodes d’une heure sera présentée à Série+ en 2020. Elle raconte l’histoire de deux amies qui laissent tout derrière elles pour sillonner les routes du Québec à bord d’un véhicule récréatif. Les 12 premières journées de tournage ont eu lieu à Montréal, ville où l’équipe se retrouvera en fin de production. L’équipe vient d’amorcer une série de 14 jours de tournage dans différentes régions du Québec. Saguenay est la première destination du groupe qui a ouvert son plateau au Quotidien.

Guylaine Tremblay et Josée Deschênes sont amies depuis 36 ans. Il y a longtemps qu’elles espéraient travailler ensemble. Il y a cinq ans, elles ont décidé de créer elles-mêmes le projet qui leur permettrait de réaliser leur souhait. Aujourd’hui, il se concrétise avec Winnebago, une série de fiction qui leur permet de porter à l’écran une histoire d’amitié qui leur rappelle la leur.

Guylaine Tremblay et Josée Deschênes ont eu un véritable coup de foudre amical lorsqu’elles se sont rencontrées au conservatoire. Elle se sont côtoyées sur les plateaux de La petite vie et d’Annie et ses hommes, mais jamais elles n’ont pu jouer ensemble comme elles le souhaitaient. Après en avoir parlé pendant des années, il y a cinq ans, elles ont décidé qu’il était temps que ça arrive. « On a décidé de se payer la traite », affirme Josée Deschênes.

Guylaine Tremblay et Josée Deschênes, amies depuis 36 ans, ont elles-mêmes initié le projet qui leur permettrait de travailler ensemble.

Les deux actrices ont imaginé une histoire où deux amies qui partaient en « road trip ». « On voulait faire un “show” sur l’amitié féminine, la solidarité féminine. On avait envie de transposer notre amitié à l’écran », explique l’actrice originaire de Jonquière. Pour le bien de la série, comme leurs personnages, les deux amies parcourent le Québec cet été. « C’est une belle job. On devient plus comme une troupe. C’est rare une opportunité semblable », confirme Guylaine Tremblay.

« C’est un grand bonheur avec une équipe formidable. Ça donne une chimie qui se transporte dans le jeu. Ça nous fait aussi réaliser l’importance de l’amitié. On approche la soixantaine, on constate qu’il y a plein de choses qui partent dans la vie, mais que l’amitié reste », estime Josée Deschênes.

La comédienne Josée Deschênes, originaire de Jonquière, est particulièrement heureuse de tourner dans sa région d’origine.

« On partage la même passion et on est à même de l’apprécier », ajoute Guylaine Tremblay.

Les deux comédiennes avaient une idée de ce qu’elles souhaitaient jouer, mais surtout, elles savaient qu’elles voulaient aller ailleurs qu’avec les personnages de Marie Lamontagne dans Unité 9 et de Élaine dans l’Auberge du chien noir.

Jeudi matin, l’équipe de Winnebago tournait dans un stationnement derrière l’Hôtel du Parc, à quelques pas de la Petite maison blanche à Chicoutimi.

« On s’est imaginé de beaux personnages qui vont dans plein d’avenues », explique Guylaine Tremblay.

Elles ont confié leurs idées à des auteurs qui se sont mis au travail. Louise et Murielle sont nées.

Jeudi matin, les actrices Guylaine Tremblay et Josée Deschênes tournaient une scène riche en action.

Guylaine Tremblay décrit Louise, son personnage, comme une femme « bright », mais désorganisée. « On pourrait dire qu’elle a un déficit d’attention. Elle a eu un passé difficile avec une mère alcoolique et elle a peut-être elle-même une tendance à l’alcoolisme. Elle est extravertie, impulsive, sensible, elle est très attachante. Contrairement à Marie Lamontagne, elle ne cache pas grand-chose. » Josée Deschênes souhaitait elle aussi aller dans une direction différente avec Murielle.

« J’avais envie de quelqu’un qui avait un franc parlé. On me donne souvent des rôles de femme modérée, sérieuse. J’ai voulu casser ça. C’est une agente immobilière qui a du pouvoir, elle est efficace. Le “road trip” la sort de sa zone de confort. »

Une équipe de plus de 50 personnes est de passage à Saguenay afin de tourner des scènes d’une mini-série qui sera présentée à Série+ en 2020.

Ensemble, les deux femmes vivront un périple qui les mènera de la comédie au drame. Les comédiennes, elles, savourent chaque moment de cette aventure.

« Là, on en profite comme d’un cadeau qu’on déballe », image Guylaine Tremblay.

Les comédiennes Josée Deschênes et Guylaine Tremblay souhaitaient travailler avec le réalisateur Francis Leclerc. Les astres se sont alignés afin qu’ils soient tous trois disponibles pour concrétiser le projet au cours de l’été.

+

COMME DES VACANCES EN FAMILLE 

Francis Leclerc choisit ses projets en fonction du bonheur qu’ils lui procurent. La mini-série Winnebago l’a charmé par son scénario, mais aussi par l’opportunité qu’elle lui procure de tourner un peu partout au Québec.

(AMG) — Francis Leclerc choisit ses projets. En fait, le réalisateur n’accole son nom que sur ceux qui le stimule, le passionne. Il a choisi de se joindre à l’équipe de Winnebago, une série dont le tournage lui donne l’impression de voyager en famille. 

Francis Leclerc s’est joint à l’équipe de Winnebago un peu avant Noël. La proposition l’a tout de suite charmé. 

« J’ai dit oui parce que le projet me tentait, parce que j’aime le scénario et parce qu’on se promène partout », affirme-t-il. 

Les occasions de tourner à l’extérieur, en région de surcroît, sont rares dans le milieu. 

« Sur Winnebago, on fait parfois trois lieux de tournage dans la même journée. C’est une logistique complexe. En télévision, depuis 10 ans, les choses se tournent le plus possible à la même place pour économiser des sous. Beaucoup de séries sont écrites en fonction que la moitié des scènes soient tournées à la même place. Cette fois, on a un bon budget et il sert aux journées de tournage extérieur », explique-t-il. 

En plus de Saguenay, l’équipe de Winnebago se rendra aux Escoumins, à Havre St-Pierre et Sept-Îles.

« C’est un gros plaisir d’être ensemble, en dehors de nos habitudes. En fait, on est une famille en voyage. Certains emmènent leurs enfants. C’est très l’fun, très familial. »

La moitié de l’équipe de tournage est composée de gens avec qui il a travaillé sur le film Pieds nus dans l’aube. 

Francis Leclerc avait par ailleurs travaillé avec Guylaine Tremblay sur Les Rescapés et quelques épisodes des Beaux malaises. Il connaît Josée Deschênes depuis les années 90, mais collabore avec elle pour une première fois. 

Il a intégré à la production une série de comédiens avec qui il aime collaborer, notamment Benoît Gouin et Antoine Pilon. 

« J’ai dû travailler avec Benoît Gouin 17 fois. J’ai travaillé avec Antoine Pilon sur Marche à l’ombre pendant trois ans. J’ai bâti la famille et les amis des personnages principaux à partir des gens que j’aime », explique-t-il avant de reprendre le travail en souriant.