Bruno Rodéo est le grand favori de la 12e édition de la Bouse Objectif Scène. L’homme-orchestre a obtenu cinq prix.

Bruno Rodéo remporte 5 prix

Le choix de quitter son entreprise de construction, au cours des dernières semaines, pour faire le saut à temps plein dans son univers musical semble être déjà fructueux pour Bruno Rodéo. L’homme-orchestre s’est mérité 5 prix dont le prix Coup de coeur lors de la 12e édition de la Bourse Objectif Scène qui se tenait, jeudi soir, à la Boîte à Bleuets d’Alma. La formation Joli Jolie a, de son côté, mis la main sur trois récompenses lors de l’événement organisé par le réseau des diffuseurs professionnels en arts de la scène du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

C’est le chanteur originaire de la région Michaël qui agissait à titre de porte-parole de l’actuelle édition.

Frédéric Lalancette travaille à son deuxième EP. L’artiste originaire de La Doré est en plein processus de création.

La douce voix de David Horizon a cassé la glace de cette soirée qui offrait au public cinq vitrines musicales. L’artiste originaire d’Albanel a présenté des pièces tirées de son premier album La Surface lancé il y a un an, presque jour pour jour.

Celui qui assurait être, par le passé, timide a présenté un pied de nez musical à ceux qui doutaient de la pertinence de sa présence dans l’univers musical. Les airs folks fonctionnent naturellement pour le jeune artiste, David Doucet. Celui qui est reparti avec le prix Rideau participera au Festival de la chanson de Tadoussac à la fin du mois de juin. Par ailleurs, il assurera la première partie de Marc Dupré, le 5 juillet, à Festirame.

La 4e version de la formation Joli Jolie repart de cette soirée de vitrines musicales avec trois prix dont deux prestations rémunérées.

Le rythme n’aura guère été cassé alors que l’auteur-compositeur-interprète Abel a pris le relai. Accompagné de trois musiciens, Philippe Harvey a offert des airs aux allures de la chanson française. Le rythme parfois lent et planant a meublé la microperformance d’une vingtaine de minutes de l’artiste originaire d’Alma. « Une chanson de rupture, ça inspire, que voulez-vous?», a confié le plus jeune participant de cette soirée à la foule. La pièce Carambolage dédiée à un ami disparu, l’an dernier, aura été l’occasion pour Abel de délaisser, un instant, sa guitare. Le jeune homme de 18 ans a obtenu le prix Coup de coeur francophone et le prix Festival de la Chanson de Saint-Ambroise, ce qui lui assure une place de demi-finaliste dans la catégorie Auteur-compositeur-interprète.

À mi-chemin dans la soirée, c’est le groupe Joli Jolie qui a amené l’ambiance et le public ailleurs. Les cinq musiciens, dont un qui s’est joint aux autres la semaine dernière, ont présenté lors de leur courte performance quelques pièces festives. La formation qui en est à sa quatrième mouture offre des sonorités volées aux années yéyé, des airs country et des mélodies accrocheuses. Ceux qui ont réussi le pari de faire chanter le public se sont mérité trois récompenses dont deux prestations rémunérées.

L’auteur-compositeur-interprête Abel participera au Festival de la chanson de Saint-Ambroise. Le prix remporté lui donne accès à la demi-finale de la catégorie auteur-compositeur-interprète.

Chacune des vitrines aura su se différencier des autres. Ce fut le cas de celle de Frédéric Lalancette. L’homme originaire de La Doré qui fait carrière dans l’univers musical, depuis 10 ans, a offert un produit fort différent. Sa performance s’est faite sobrement en compagnie d’un claviériste. Celui qui collabore avec Jérôme Couture offre une pop sans faute aux inspirations américaines. Il se consacre à l’écriture de son deuxième EP.

C’est un tout nouveau Bruno Rodéo qui est monté, jeudi soir, sur la scène de la Boîte à Bleuets d’Alma. La pièce Nouveau départ donnait le ton à ce qu’il avait à offrir. L’homme-orchestre fait maintenant cavalier seul avec sa machine à tambours. Il a d’ailleurs quitté son entreprise de construction au courant des dernières semaines pour se consacrer à temps plein à sa carrière musicale. L’artiste unique a affirmé savourer ces moments. Avec son engin musical, il ne souhaite que « toucher les gens avec ses chansons».

L’auteur-compositeur-interprête David Horizon a mis la main sur le prix Rideau.

La recette semble juste puisqu’il a obtenu le prix des diffuseurs, le prix Côté-Cour, le prix de la Fabrique culturelle, le prix Souriez et le prix Coup de coeur Hydro-Québec.