Le Chris Chelios Band arrive à faire revivre l’esprit de Bob Bissonnette dont ses célèbres Gorgées.

Bob Bissonnette revit à Festirame

C’est avec La machine à scorer, pièce tirée de l’album Les Barbes de séries, que le Chris Chelios Band a lancé la grand-messe musicale visant à rendre hommage au regretté Bob Bissonnette, décédé en 2016, dans un écrasement d’hélicoptère. Au moins 3500 personnes ont célébré la musique du hockeyeur-chanteur, jeudi soir, à Place Festivalma.

L’ambiance était définitivement au rendez-vous alors que les fameuses gorgées étaient plus que présentes. La foule d’apparence plus jeune que les autres soirs était prête à faire la fête. Une bonne foule, selon l’organisation de Festirame.

D’ailleurs, l’idée de faire la fête était au coeur des interactions entre le chanteur du groupe hommage et la foule.

Les fans de l’ancien hockeyeur n’avaient qu’à fermer les yeux afin d’être convaincus de l’entendre chanter à nouveau.

La similitude de la voix, les chansons bien exécutées et les références à l’alcool et aux femmes aidaient à se remémorer le coloré personnage.

Plus de 3500 personnes ont chanté et dansé en souvenir de la musique et du caractère festif du regretté chanteur Bob Bissonnette.

La formation hommage de Québec a su piger dans les trois albums du regretté musicien.

Mission accomplie pour le Chris Chelios Band qui perpétue les traditions des soirées festives de Roberto Bissonnette.

Heure de tombée oblige, Le Quotidien a dû quitter avant la fin du spectacle.

Première partie efficace
La formation Minuit Minuit 1/2 a offert tous les ingrédients nécessaires afin d’assurer à la foule un bon réchauffement avant la prestation principale. Des pièces tirées du répertoire rock des dernières décennies ont permis de faire le boulot. Le choix était plus que varié alors que la formation à interprété, entre autres, le meilleur de Franz Ferdinand, The Black Keys et Muse.

Le soleil n’était pas encore couché que plusieurs festivaliers dansaient déjà au son du Rock‘n’ roll. Minuit Minuit 1/2 aurait pu, sans aucun doute, continuer la soirée.

Il reste encore deux soirées à cette 45e édition de Festirame. Vendredi soir, la révélation de la dernière année, Émile Bilodeau, réchauffera Place Festivalma pour Patrice Michaud.