Plusieurs spectacles de Jonquière en musique ont attiré une foule imposante au cours des trois dernières semaines. Ce fut notamment le cas de celui de Patrick Norman, présenté le 8 juillet.

Bilan positif pour Jonquière en musique

Après deux premières semaines à composer avec une météo difficile, Jonquière en musique a pu profiter de quelques jours de beau temps, ce qui a permis de conclure la 28e édition de l'événement de façon satisfaisante.
Alain Tremblay, directeur général du festival, dresse un bilan positif des trois semaines de festivités. 
« Ç'a été une bonne édition, avec de bons artistes et des foules appréciables », affirme-t-il. 
Si, au départ, le mauvais temps a généré quelques craintes, dame Nature s'est bien reprise et a permis de tenir les quatre derniers spectacles sous un ciel clément. 
« On a eu des difficultés les premières semaines à cause de la température, mais on s'est pas mal repris. Les quatre derniers soirs, la température a été excellente. Ç'a permis d'augmenter les foules, d'autant plus qu'on avait de bons spectacles », souligne le directeur général de l'événement. 
Le groupe de punk-rock français Les Sales Majestés, l'hommage à CCR de Crocodile Country Rock, le spectacle country de Guylaine Tanguay et celui des Trois Accords ont pu se dérouler sans être menacés par la pluie. 
« Pour les Trois Accords, le soir de la fermeture, il y avait plus de 10 000 personnes sur le site. C'était plein, assure celui qui souligne que des foules imposantes se sont aussi déplacées pour Cayouche et Marc Dupré. C'est certain que la pluie a ralenti les gens pour le spectacle de Marc Dupré, mais quand même, il y avait une bonne foule, affirme-t-il. Il y a eu aussi beaucoup de monde pour Les Sales Majestés, qui ont offert un excellent ''show''. Guylaine Tanguay a aussi attiré les adeptes du country, elle a donné un excellent spectacle. »
29e édition 
L'équipe de l'événement travaille déjà à sa prochaine édition. Alain Tremblay confirme que le festival reviendra avec la même formule l'an prochain, c'est-à-dire qu'il s'étendra sur trois semaines et que la programmation sera diversifiée. « C'est l'essence du festival, offrir des spectacles de tous les genres. Avec une programmation diversifiée, on peut toucher une plus large clientèle. On veut offrir du punk, du rock, du metal, du pop, du blues, du country », énumère-t-il. 
Des approches ont déjà été faites afin de concocter la programmation de la 29e édition. 
« On veut aussi améliorer des choses. Il va falloir notamment repenser les espaces pour les fauteuils roulants et les quadriporteurs et améliorer l'accès aux VIP. On va trouver des solutions. On va réaménager des choses. On souhaite toujours s'améliorer », conclut-il.