Phillipe Bond

Avec Bond, tout peut faire rire

Philippe Bond est capable de faire du moindre petit moment une anecdote savoureuse, voire hilarante. Mercredi, à Festirame, l'humoriste a fait honneur à sa réputation et a déridé la foule de 6000 personnes réunies pour le seul spectacle d'humour de la programmation.
Arrêté à l'Étape en après-midi, Philippe Bond s'est immédiatement fait interpeller... ou plutôt envoyer promener !
« Regarde Céline il ressemble au gars des 400 coups.
- C'est moi.
- Va donc chier », lui a répondu son interlocuteur.
« À peine arrivé, je me faisais déjà envoyer chier. Je me suis dit que ça allait être toute une belle soirée ça ! (...) J'ai même pas besoin d'écrire, moi, il m'arrive des affaires tout le temps ! », dira Philippe Bond en début de spectacle.
De la manière d'atchoumer de son père à sa manie de brasser son change dans ses poches, en passant par les « rotes sur le côté » de ses oncles aux exercices physiques de ses grands-parents de 93 ans, Bond est capable de rendre le moindre moment drôle. Et il interagit avec le public. Le jeune Félix-Antoine Simon (« le garçon aux trois prénoms »), de Saint-Félicien, va se souvenir longtemps de son spectacle. Le beau petit blond est monté sur scène. Puis Philippe Bond a tenté de lui trouver une blonde dans l'assistance.
Justement, Juliette, de Delisle, aussi âgée de dix ans, était sur place. « Saint-Félicien-Delisle, as-tu un becyk, Félix-Antoine ? » Bond a finalement signé un poster pour les deux « tourtereaux ». Sur celui de Félix-Antoine, on peut lire « Fais ton lit je te regarde ». Tandis que Juliette a hérité de « Bonne chance avec Félix-Antoine ». « Félix-Antoine, le tien je l'ai roulé ben serré... ça tu vas apprendre ça au Cégep. »
La dernière fois que Philippe Bond avait pris part à Festirame, c'était à sa sortie de l'École nationale de l'humour. D'ailleurs, mercredi, il a fait une pré-première partie, racontant quelques anecdotes, afin de réchauffer le public pour la véritable première partie, faite par Derrick Frenette. « Je veux que vous le fassiez triper comme j'ai tripé il y a dix-quinze ans », a demandé Bond à la foule. Le public a bien répondu, la prestation de Frenette étant bien rodée et efficace.
Jeudi soir, ce sera au tour de Bod'haktan de monter sur la scène Pacini.