Des cahiers à colorier pour financer l’art-thérapie des enfants dans le besoin

Valérie Darveau lance son cahier à colorier lundi.

L’artiste Valérie Darveau a trouvé un nouveau projet qui lui ressemble. La Jonquiéroise a décidé de lancer des cahiers à colorier inspirés de son art abstrait, dans le but d’amasser des fonds pour les enfants dans le besoin de la région. Tous les fonds iront à la Fondation pour l’enfance et la jeunesse, plus précisément pour l’achat de matériel d’art-thérapie destiné aux plus jeunes.


La peintre y croit dur comme fer, l’art peut faire du bien. Elle le dit, il n’y a aucun endroit où elle se sent mieux que dans son atelier, en train de créer. Ce plaisir, elle espère pouvoir le partager aux jeunes du Centre de protection de l’enfance et de la jeunesse (CPEJ) et de divers programmes jeunesse du CIUSSS du Saguenay–Lac-Saint-Jean qu’aide la fondation.

Elle voulait que l’argent remis serve à quelque chose d’utile qui la rejoint. «L’art-thérapie, ça peut tellement les aider. Si ça fait accrocher deux ou trois de ces jeunes-là, à vouloir évoluer, se sortir de quelque chose, d’évacuer, que ça les aide dans leur processus, je serai contente. L’art-thérapie, ça peut aider même les tout-petits, ça parle tellement, les dessins qu’ils peuvent faire», note-t-elle, lors d’un passage dans les bureaux du Quotidien.

L’idée de tout ce projet lui est venue de son art. Souvent, lorsque les gens regardent ses œuvres abstraites, ils perçoivent des formes, des images qu’elle n’avait peut-être pas remarquées, de prime abord.

Celle qui cumule les expositions et les collectifs a donc fait une douzaine de dessins, en noir et blanc, qui donneront l’occasion à l’imaginaire des artistes en herbe d’aller dans toutes les directions. En plus, elle sait que ce passe-temps ne plaît pas qu’aux plus jeunes, car tout le monde peut y trouver son compte.

Avec l’aide d’une graphiste, Valérie a monté un cahier avec une douzaine de dessins originaux. La vente débutera lundi et la grande majorité des fonds ira à la Fondation pour l’enfance et la jeunesse, dont la mission touche particulièrement Valérie.

La maman, et maintenant grand-maman, a toujours à cœur le bien-être des enfants. «Dans ma vie, heureusement, je n’ai pas eu besoin de ces ressources-là. Mais par contre, j’ai des gens proches de moi qui en ont eu besoin… C’est là qu’on se rend compte qu’il y en a beaucoup plus qu’on pense qui ont besoin de ces services-là et que la cause est vraiment importante», explique-t-elle.

Son choix de donner à la fondation de Chicoutimi a donc été naturel et le partenariat s’est fait très facilement, soutient l’artiste. La fondation a en plus accepté que les fonds puissent être consacrés à l’achat de matériel pour l’art-thérapie.

L’artiste Valérie Darveau s’est inspiré de son art pour faire ces dessins.

Les intéressés pourront communiquer avec Valérie par sa page Facebook, ou avec la fondation, pour faire l’achat des cahiers à colorier. Une centaine de cahiers sont imprimés et d’autres pourraient l’être prochainement, si la demande est là. Valérie en vendra également à son lieu de travail, au Décochic.

Une prochaine exposition inspirée des enfants

La prochaine exposition de l’artiste abondera dans le même sens. Valérie commence déjà à plancher sur une exposition qui sera inspirée des dessins de sa petite-fille de deux ans.

Gribouillis, dessins, peintures et même des restants de peinture sur l’assiette qu’elle utilise pour peindre, Valérie s’inspire de tout ce que crée sa petite-fille. Il y aura 26 œuvres et le titre de chacune d’elles sera une lettre de l’alphabet. Cette collection devrait être dévoilée en 2025.