Roxanne Côté demeure à La Baie, où elle est esthéticienne.

Après Bahreïn et la Chine, Roxanne Côté sera à La Baie

Une jeune femme originaire du Saguenay, Roxanne Côté, donnera un spectacle au Bistro Café Summum de La Baie, vendredi à 19 h 30. Flanquée d’un guitariste et d’un pianiste, elle offrira des pièces qui cadrent bien avec la Saint-Valentin qui approche. Le lieu, en revanche, sera très différent de ceux que l’interprète a pu fréquenter dans la dernière année.

Elle est de retour dans la région depuis le mois d’août, en effet, à la suite d’un séjour qui l’a menée au Moyen-Orient, puis en Chine. Intégrée à un groupe qui se produit dans des hôtels de luxe, l’artiste s’était d’abord engagée pour une durée de trois mois, à Bahreïn. Ce contrat a été prolongé d’un mois, puis un deuxième, imprévu, lui a fait découvrir Beijing. Après cinq mois là-bas, cependant, le moment était venu de rentrer à la maison.

« Je faisais des soupers, des mariages dans la région, quand j’ai vu une annonce où un gars cherchait une chanteuse. J’ai été embauchée et on m’a accordé une semaine pour apprendre 40 pièces. Je suis arrivée au Moyen-Orient un dimanche et dès le lendemain, j’étais sur la scène », a relaté Roxanne Côté mardi, à l’occasion d’une entrevue accordée au Quotidien.

Deux autres collègues avaient aussi appris 40 chansons, mais pas les mêmes. C’est le directeur musical qui, au gré de son inspiration, déterminait le programme en pigeant parmi les 120 titres disponibles, dont le trait commun est qu’ils émanent du Top 40 et incitent les gens à danser. « C’était vraiment plaisant, mais travailler six soirs par semaine dans une salle enfumée, ce n’est pas bon pour la voix », laisse entendre la Saguenéenne.

Ce fut une réelle préoccupation pour la jeune femme, dont les états de service comprennent des participations à plusieurs concours dans la région, notamment le Festival de musique du Royaume, le Cabaret de la relève Desjardins et le Festival de la chanson de Saint-Ambroise, ainsi qu’une formation en chant jazz au Collège d’Alma. À un moment donné, ses capacités vocales ont tellement baissé que certaines pièces sont devenues hors de portée.

« Dans les concours, ma voix sortait bien, mais pour la première fois, j’ai perdu ma voix de tête pendant mon séjour au Moyen-Orient. Je ne pouvais plus faire une chanson comme I Will Always Love You, de Whitney Houston. Même si les membres du groupe ont essayé de m’encourager, je me suis mise à capoter », confie Roxanne Côté.

Néanmoins, elle a accepté de suivre le groupe en Chine, où il s’est produit dans un hôtel cinq étoiles. Cette expérience lui a plu, mais la fin de ce contrat a été accueillie sereinement. « J’aime mon chum et ma maison à La Baie, où je suis esthéticienne », explique l’interprète âgée de 23 ans. Sitôt revenue, elle a donné quelques spectacles dans la région, de même qu’ailleurs au Québec. Sans rêver de faire carrière à temps plein, le goût de chanter demeure vivace.

« Je veux voir s’il serait possible de me produire ici sur une base régulière, une ou deux fois par semaine. J’aimerais également composer mes propres pièces, tout en demeurant réaliste en ce qui touche mes attentes », indique l’invitée du Bistro Café Summum, dont la principale source de motivation réside dans les émotions partagées avec le public. 

Roxanne Côté a chanté au Moyen-Orient et en Chine, dans les derniers mois. Vendredi soir, cependant, la Baieriveraine se produira dans son patelin, plus précisément au Bistro Café Summum, en compagnie d’un pianiste et d’un guitariste.