Annie Villeneuve présente son cinquième album en carrière. L'opus intitulé 5 contient 11 chansons dont elle a écrit la majorité des textes et de la musique.

Annie Villeneuve en plein contrôle de son bonheur

Après avoir tant fait jaser en cours de préparation, 5, le nouvel album d'Annie Villeneuve, est arrivé sur les tablettes. Cinq années après son précédent disque, Telle qu'elle, celle qu'il convient maintenant d'appeler auteure-compositrice-interprète présente son opus avec fierté, mais aussi l'impression que désormais, plus rien ne pourra l'arrêter.
Un déménagement, une naissance, une séparation. Puis un projet d'album né d'une campagne de sociofinancement qui a fait couler beaucoup d'encre, enregistré à Nashville, qu'elle produit elle-même. Les événements se sont succédé à une vitesse folle pour Annie Villeneuve au cours des dernières années. L'artiste a certainement eu l'impression de naviguer sur des eaux houleuses par moments, mais aujourd'hui, elle se dit épanouie et « maître de son bateau ». 
« Je vis de façon différente. J'ai maintenant plus d'assurance et de confiance, assure-t-elle d'emblée. J'ai décidé de prendre le contrôle de mon bonheur. Le bonheur, c'est toi qui le choisis. Pour ça, il faut parfois essayer de nouveaux chemins et gérer ce qui vient avec. »
Pour Annie Villeneuve, 5 marque donc un tournant. 
« Le disque reflète où j'en suis. Je m'assume, dans la façon dont je le fais. Je produis moi-même mes affaires. J'ai aussi réalisé trois chansons. C'est un accomplissement professionnel et personnel pour moi. »
L'artiste, qui a fait appel à différents collaborateurs, dont Matt Laurent, Marc Dupré, Alex Poulin et Ariane Brunet, s'assume aussi maintenant à titre d'auteure-compositrice-interprète. « J'ai toujours écrit au moins la moitié de mes chansons. Cette fois, j'ai composé la majorité des titres. On n'a pas le choix de me voir comme une auteure-compositrice. Maintenant, je ne pourrai plus reculer. »
Annie Villeneuve a choisi de traiter de différents thèmes qui la touchent à travers les 11 chansons de l'album. « J'aime qu'une chanson me fasse du bien pour mes propres raisons quand je l'écris, ensuite je veux que tout le monde puisse se l'approprier pour ses propres raisons. »
Elle a notamment senti le besoin d'écrire sur la tragédie du Bataclan, sur sa fille, l'amour, la famille. « J'ai aussi eu besoin de parler de commotion cérébrale, quelque chose qui a eu beaucoup d'impact sur ma vie passée. »
5 est aussi le disque qui lui a permis de réaliser un rêve. Elle tenait à enregistrer son album à Nashville, ce qu'elle a fait sous la direction du réalisateur Chad Carlson, celui qui a notamment travaillé avec Taylor Swift. 
« Je voulais aller à Nashville. C'est une plaque tournante de la musique. C'est aussi une expérience en soi de travailler avec quelqu'un qui ne te connaît pas. J'ai eu un coup de coeur pour cet homme qui a travaillé avec moi par instinct. »
Pour y arriver, elle a choisi de mener une campagne de financement participatif. Un choix qui lui a valu nombre de critiques. 
« Je ne regrette rien. Ç'a donné lieu à des moments que je n'aurais jamais vécu autrement. J'ai eu de l'audace, mais les gens en ont eu aussi. Ils ont embarqué. »
L'artiste confirme qu'il y a un an à peine, elle ignorait elle-même en quoi consistait le financement participatif. « Je ne pensais pas que les gens allaient autant réagir. J'ai vu ça comme une mission, il fallait que je démystifie tout ça », explique-t-elle. 
« Richard Desjardins a été un des premiers à le faire. À la fin de ses spectacles, il demandait aux gens qui souhaitaient qu'il fasse un premier album de l'acheter à l'avance, rappelle-t-elle. Ç'a m'a permis de vivre un rêve. Ça donne raison à la petite voix intérieure qui me disait ''t'es capable''. »
Pour l'artiste, le rêve se poursuit. Déjà, une trentaine de dates figurent à son agenda à compter de l'automne prochain. Elle sera notamment en spectacle au Théâtre Banque Nationale de Chicoutimi le 11 novembre prochain. Au cours de l'été, elle reprendra le rôle de Sandy pour une troisième année dans la comédie musicale Grease
« Je ne tiens rien pour acquis. Je veux bien faire les choses et je me concentre là-dessus. Je me concentre à être artiste de plusieurs talents. »