Karo Laurendeau animera les prochains épisodes de l’émission Aller-Retour Country à La Pulperie de Chicoutimi, plutôt qu’à L’Orée des Champs.

Aller-Retour Country... à La Pulperie

La quatrième saison de l’émission Aller-Retour Country sera tournée à La Pulperie de Chicoutimi. Après trois années à L’Orée des champs, cette production migrera dans le Bâtiment 1912 en raison d’un ensemble de facteurs, dont la capacité d’accueil. On pourra recevoir 200 personnes au cours des séances de tournage tenues à la fin de mai, comparativement à une centaine dans l’établissement situé à Saint-Nazaire.

« Ça me fait de quoi de quitter L’Orée des champs, le lieu où je me suis mariée, où j’ai donné des spectacles. Il y a un sentiment d’appartenance qui vient aussi avec le fait que la propriétaire, Myriam Larouche, est une amie. Il ne faut pas se fermer au changement, toutefois, et le déplacement au Saguenay favorisera l’arrivée de nouveaux partenaires. Nous pourrons ainsi augmenter notre budget d’opération », a commenté la chanteuse, mardi, lors d’une entrevue accordée au Quotidien.

Elle qui porte ce projet à bout de bras, veillant au recrutement des artistes, en plus d’animer l’émission et d’en d’assurer le rayonnement, est fière de ce qui a été bâti.

Des statistiques toutes fraîches, relatives à la troisième saison, montrent que cette impression ne repose pas sur du vent. Ainsi, elle figure au premier rang de l’espace MAtv en ce qui touche la portée totale, avec 338 000 téléspectateurs. Au chapitre des commandes passées à Illico télé, par ailleurs, elle occupe le quatrième échelon.

« Nous avons de bons résultats qui témoignent de l’impact de l’émission. Je chante partout au Québec et dans bien des régions, on m’en parle. C’est devenu une belle vitrine pour les artistes. C’est incroyable, l’intérêt qu’ils affichent. Je reçois plein de demandes, tellement qu’il est difficile de choisir. Il faut dire que le nombre de places est limité à 20 », fait observer Karo Laurendeau.

Une affiche diversifiée

Les séances d’enregistrement auront lieu du 27 au 31 mai, à compter de 19 h (pour réserver, on téléphone au numéro 581 234-7005). Chaque soir, deux émissions seront mises en boîte et le principe n’a pas changé, en ce sens qu’on y retrouvera des adeptes du country, ainsi que des interprètes originaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Dans le premier épisode, par exemple, on verra Dani Daraîche et Carol Ann King, suivies par Maxim Doucet, Jolianne Duguay et Julia Deschênes.

Bruno Rodéo est l’un des artistes du Saguenay-Lac-Saint-Jean qu’on verra la saison prochaine, dans le cadre de la série télévisée Aller-Retour Country.

La liste des invités comprend aussi Julie Daraîche, Maxime Landry, Matt Lang, Brigitte Boisjoli, Dany Sauvageau, Catherine Fillion et Bruno Rodéo, pour ne mentionner que quelques noms. « Bruno est revenu récemment, après une période plus tranquille. Il fait du folk, mais aussi des compositions country. J’ai hâte de les entendre », mentionne Karo Laurendeau.

Elle aime le mélange de vétérans et de recrues que proposera la quatrième saison et invite les amateurs de country à assister aux enregistrements, accessibles gratuitement. « Pour le public, c’est intéressant de voir travailler l’équipe en arrière, puis de comparer cette expérience avec le produit fini. Les émissions seront diffusées à partir de septembre », indique la chanteuse.

+

LA FUREUR DE VIVRE SUR SCÈNE, DÈS LE 26 AVRIL

(Daniel Côté) – Tout en préparant les enregistrements de l’émission Aller-Retour Country, Karo Laurendeau amorcera la tournée découlant de son album intitulé La fureur de vivre, le 26 avril. Sept mois après sa sortie, elle se pointera au Calypso de Jonquière afin de donner vie à cette collection de chansons dont la direction a été assurée par son vieux complice, Rob Langlois.

« Les ventes commencent à décoller », se réjouit l’interprète en faisant référence aux transactions conclues via le réseau Réservatech (pour réserver, on téléphone au numéro 418 545-3330). Elle sera accompagnée par Rob Langlois, qui touchera la basse, tout en se chargeant de la direction musicale, ainsi que de la violoniste Stéphanie Labbé, du guitariste Frédéric Désautels et du batteur Jean-Claude Tremblay. Son enthousiasme est à la mesure du nombre de kilomètres qui seront avalés dans les prochains mois.

Thetford Mines, Saint-Alexis-des-Monts, Saint-André-Avelin, Gatineau, Drummondville, Wotton, Baie-Comeau et Lac-Humqui comptent parmi ses destinations. S’y ajouteront des escales au Bistro La Fonderie de Jonquière (25 mai), au Festival de Saint-Félicien (21 juin), au Festival des Saveurs et trouvailles de Jonquière (3 août) de même qu’au Festival country de Saint-Nazaire (9 août).

Pas de doute, cependant, que le temps fort de la saison surviendra du 6 au 15 septembre. Il coïncidera avec sa participation au Festival western de Saint-Tite, où la chanteuse vivra l’équivalent d’une résidence. Compte tenu de la notoriété de l’événement, cette expérience l’aidera à réaliser son objectif pour l’ensemble de la tournée. « Nous souhaitons nous rendre dans toutes les régions du Québec en 2019 et 2020 », laisse entrevoir Karo Laurendeau.

Ayant plusieurs fers au feu, comme c’est son habitude, la chanteuse entend mouler l’horaire de ses sorties en solo à celui de la Tournée Country Folk, où elle partage l’affiche avec Rob Langlois et Cynthia Harvey. « Nous allons revenir à l’automne », annonce ainsi la Chicoutimienne.