Plus de 4500 personnes ont accueilli, mercredi soir, l’humoriste Alexandre Barrette à Place Festivalma. L’artiste originaire de la région Simon Delisle assurait sa première partie.

Alexandre Barrette en contrôle

Les spectacles d’humour sont toujours aussi populaires et la soirée de mercredi à Festirame l’a une fois de plus confirmé, alors que plus de 4500 personnes se sont présentées à Place Festivalma pour Alexandre Barrette.

Encore une fois, l’artiste invité par l’organisation almatoise aura été impressionné par l’allure peu orthodoxe du site. « Je suis un gladiateur », s’est exclamé l’humoriste, également animateur à la télé et à la radio, à son arrivée sur scène.

La machine est bien rodée pour l’artiste de 36 ans qui s’est d’ailleurs laissé aller à quelques blagues improvisées plutôt réussies. Les échanges avec le public sont également maîtrisés. « C’est beau, je suis le professionnel », a-t-il lancé lors d’une interaction avec une certaine Sandra. Rien ne semble déranger Alexandre Barrette qui n’hésite pas à ramener à l’ordre les humoristes en herbe dans la foule.

Alexandre Barrette connaît la recette pour un spectacle réussi. Les références à la région auront été nombreuses. Avouons que le public a mieux réagi aux références à la poutine de Goofy qu’aux blagues de secteurs moins fortunés d’Alma.

Probablement que les airs de gentil beau-fils d’Alexandre Barrette lui permettent d’échapper les blagues les plus salées. Même les abus d’expressions vulgaires et sexuelles sont relativement bien accueillis par la foule, probablement excusés par sa bouille sympathique.

De son côté, l’humoriste Simon Delisle a eu la difficile tâche de réchauffer Place Festivalma. Assurer une première partie n’a rien de facile, alors imaginez le faire en à peine 15 minutes. L’artiste originaire de Saguenay ne s’en fait guère, demandant d’entrée de jeu qui, dans la foule, ne le connaissait pas. Ses quelques minutes de blagues auront été efficaces et la confirmation qu’il est un vrai raconteur expressif digne du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Le marathon de spectacles de Festirame se poursuit jeudi alors que la formation Minuit Minuit 1/2 assura la première partie de Chris Chelios Band, un groupe hommage au regretté Bob Bissonnette.