Alexandre Barrette était au TBN jeudi soir.

Alexandre Barrette: baveux, mais pas trop

Le spectacle Semi-croquant d’Alexandre Barrette, qui était en visite jeudi soir au Théâtre Banque Nationale (TBN), porte bien son nom. L’humoriste et animateur repousse un peu les limites de son art, sans toutefois tomber dans le mauvais goût.

Dans ce troisième one-man-show, celui qui est originaire de Charlesbourg n’est pas totalement baveux. Il se voulait un peu plus corrosif, mais il n’atteint pas le degré d’impertinence d’un Mike Ward, par exemple. Le bon gars à l’intérieur de lui prend encore une grande place.

Un couple qui est arrivé avec une dizaine de minutes de retard aurait pu devenir les souffre-douleurs de la soirée, quand Alexandre Barrette a décidé d’ouvrir les lumières dans la salle, le temps qu’ils se rendent à leurs sièges. Ils ont pu s’en sortir facilement en affirmant qu’ils avaient des triplés de cinq ans. Alexandre Barrette, se confondant en excuses, leur a même offert une bière sur son bras, après le spectacle.

Ce sont plutôt les idiots qui nous entourent qui ont goûté à la médecine de l’homme de 37 ans. Les barmans qui se disent « mixologues », les gens qui écrivent « Sa va ? », ceux qui mettent des cils sur les phares de leur voiture et la faune étrange que l’on retrouve dans Hochelaga-Maisonneuve – « le Kénogami de Montréal » –, ont tous été l’objet de pointes acerbes de celui que l’on a connu à la télévision comme animateur de Taxi payant.

Le monologue de 90 minutes qu’il présente se déroule à un rythme expéditif et saute d’un sujet à l’autre. Alexandre Barrette y va de plusieurs observations sur la vie actuelle et les décline tout au long de son spectacle.

Les remarques sur l’illogisme du français donnent lieu à certaines des meilleures blagues de la soirée. L’expression « pratico-pratique » est en effet difficile à expliquer d’un point de vue rationnel, et est tout sauf pratique.

Une très bonne foule s’était déplacée jeudi pour voir l’humoriste, qui en était à la cinquantième représentation d’une tournée amorcée en février. On comptait environ 700 spectateurs dans la salle du TBN.