Alex Nevksy a hâte d'étrenner sa nouvelle tournée, celle de l'album Nos Eldorados. Le premier spectacle sera présenté jeudi, à la Salle Michel-Côté d'Alma.

Alex Nevsky amorcera sa tournée à Alma

Ceux qui se pointeront à la Salle Michel-Côté d'Alma, le 12 janvier, auront le privilège d'assister à une première. Ils verront Alex Nevsky étrenner son nouveau spectacle, celui généré par l'album Nos Eldorados. Les musiciens seront les mêmes que la fois d'avant, mais les arrangements seront différents, affirme le chanteur.
«Je suis vraiment excité à l'idée de me rendre à Alma, l'une des villes où j'ai le plus joué dans les dernières années. Comme le nouvel album renferme plus de groove que le précédent, j'ai voulu qu'on ait un gros son. Plus de synthétiseurs. Plus de drums. Plus de grosse basse» », a-t-il énoncé vendredi, au cours d'une entrevue téléphonique accordée au Quotidien.
Alex Nevsky se trouvait alors en plein coeur des répétitions, tellement que l'enrobage visuel restait à définir. Ce qui était clair, cependant, c'est que ce spectacle, qui sera aussi présenté vendredi et samedi, à la Salle Desjardins-Maria-Chapdelaine de Dolbeau-Mistassini et au Théâtre Banque Nationale de Chicoutimi, laissera une place à l'improvisation. Les affaires trop scriptées, ce n'est pas le genre de la maison.
«J'ai du plaisir sur la scène. C'est devenu l'une des parties du métier que j'aime le plus et j'ai hâte de voir comment ça va se passer cette fois-ci. Ce qui me plaît, entre autres, c'est le fait que rien ne demeurera figé, qu'un mois plus tard, on vivra ça différemment. Il faut toujours être à l'affût», souligne le chanteur.
Son catalogue étant suffisamment volumineux, il profitera de cette tournée pour remiser quelques titres, tout en redonnant de la visibilité à des perles négligées. Ainsi entendra-t-on Les hommes disent peu et Ta fleur, des pièces tirées de son premier opus, De lune à l'aube, et qui ont été peu jouées devant public.
«Nous ajouterons aussi des épices aux pièces les plus connues, comme On leur a fait croire et Les coloriés. On va y aller à petites touches parce que moi-même, je deviens un fan fâché quand un artiste démolit ses succès», raconte Alex Nevsky.
De plus en plus conscient de l'impact qu'ont ses chansons sur les gens, surtout depuis sa participation à l'émission La Voix Junior, il souhaite que la prochaine tournée leur fasse du bien. Beaucoup de bien.
«Je veux que le spectacle leur transmette beaucoup d'énergie en offrant de la bonne pop, rapporte l'auteur de Polaroid. De temps en temps, en effet, ce n'est pas une mauvaise chose de mettre la ''switch'' à OFF. Je serai donc heureux si les fans ont le goût de chanter dans leur voiture, au moment où ils rentreront à la maison.»
Une expérience gratifiante
Avant la tournée Nos Eldorados, il y a eu La Voix Junior, le concours télévisé présenté l'automne dernier à l'antenne de TVA. Ayant accepté le rôle de coach aux côtés de ses collègues Marc Dupré et Marie-Mai, Alex Nevsky a eu le bonheur de voir l'un des protégés, Charles Kardos, remporter la finale tenue à la fin de novembre.
Le garçon âgé de 13 ans a séduit le Québec en interprétant Deux par deux rassemblés, de Pierre Lapointe, puis En chantant, de Michel Sardou. Il a ainsi décroché une bourse de 25 000 $, parallèlement à un contrat de disque avec les Productions J. Ce que retient son mentor, cependant, c'est la dimension humaine de cette expérience.
«Je suis fier d'avoir accompagné Charles et d'avoir trouvé une façon de le mettre en valeur, mentionne Alex Nevsky. C'est pour partager ma passion avec les enfants, en effet, que j'ai accepté de participer à cette émission. Parce qu'à mes yeux, le plus important n'était pas de faire de la télé, mais de nouer des rapports d'humain à humain.»
S'il a été intimidé par la présence des caméras au début de la série, le chanteur a gagné en assurance au fil de semaines. Très sensible aux interactions avec le public, il a constaté que La Voix Junior le présentait sous un jour plus authentique, différent de celui d'une pop star. «J'ai trouvé formidable de montrer qui je suis en tant qu'humain. Ç'a donné beaucoup de positif», reconnaît l'artiste.
Ce qui l'a charmé, entre autres, c'est l'attitude des téléspectateurs, telle qu'exprimée par le biais des médias sociaux. Il s'était donné pour mission de veiller au grain, de protéger les membres de son équipe, et a vite constaté que les propos fielleux se faisaient rares. «Les gens étaient gentils, constate Alex Nevsky. Il n'y a pas eu de ''bashing''. C'est une autre ''vibe'' que La Voix des adultes.»
Il avait également pour fonction de choisir les chansons qu'interpréteraient ses protégés et ça aussi, ça le rendait nerveux. «C'est la chose qui me stressait le plus. Il faut beaucoup y réfléchir», décrit l'artiste. Néanmoins, il sera le premier à répondre présent si l'émission est de retour, ce qui pourrait être confirmé incessamment.
«Le cas échéant, je vais m'arranger pour que ça s'harmonise avec l'horaire de ma tournée», assure Alex Nevsky.
Tournée régionale
Jeudi 12 janvier
Salle Michel-Côté d'Alma
Vendredi 13 janvier
Salle Desjardins-Maria-Chapdelaine de Dolbeau-Mistassini
Samedi 14 janvier
Théâtre Banque Nationale de Chicoutimi