Jeanick Fournier propose sans s’essouffler un véritable marathon de chansons du répertoire de Céline Dion au cabaret de l’hôtel La Saguenéenne.

Admirable Jeanick

Non seulement Jeanick Fournier chante Céline, mais elle la chante admirablement bien. L’interprète en a fait la démonstration jeudi soir dans un véritable marathon de chansons qu’elle présente sans s’essouffler au cabaret de l’hôtel La Saguenéenne de Chicoutimi.

Jeanick Fournier est familière avec la scène de La Saguenéenne. La Jeannoise d’origine y est montée à plusieurs reprises pour y interpréter les succès de Céline il y a maintenant plus de 10 ans. Jeudi soir, elle renouait avec la salle devant les premiers spectateurs à découvrir sa version actualisée du spectacle Jeanick Fournier chante Céline.

« C’est émouvant, touchant. Je suis très contente d’être chez nous avec vous », a-t-elle lancé au public, quelques minutes après avoir amorcé la soirée avec Ce n’était qu’un rêve, vêtue d’une longue robe noire scintillante.

L’interprète a offert un mélange de pièces issues des différents albums de Céline, pigeant parmi les grands succès anglophones et francophones de l’artiste.

Les spectateurs ont notamment eu droit à S’il suffisait d’aimer, Pour que tu m’aimes encore, Encore un soir, L’amour existe encore ainsi que Et s’il n’en restait qu’une et Parler à mon père. Jeanick Fournier a également servie All By Myself, My Heart Will Go On et A New Day Has Come, le tout, bien appuyée par cinq musiciens et une choriste. La présence du violon de Pascale Croft apporte d’ailleurs une touche particulièrement intéressante à plusieurs pièces.

Jeanick Fournier s’est aussi permis de sortir du répertoire de Céline, notamment pour offrir un moment touchant en présentant Mes amours, mes enfants, un hymne à la différence écrit pour elle et ses deux enfants adoptifs, atteints de trisomie 21, sous la plume de Véronique Gagné, l’alter ego d’Atchoum.

Elle a aussi rythmé la représentation avec The Show Must Go On et River Deep, Mountain High.

Aucune note ne peut résister à Jeanick Fournier. Elle peut les pousser, les retenir, les étirer, les murmurer, elles sont toujours justes. Même après près de deux heures à enfiler les titres sur une scène bien habillée par les éclairages.

« Je suis si heureuse d’être devant vous ce soir, je suis épanouie », a-t-elle affirmé au cours de la soirée.

Heure de tombée oblige, Le Quotidien a dû quitter la salle au moment où les spectateurs manifestaient leur contentement par une ovation. Quelques secondes plus tard, de nouvelles notes résonnaient dans le couloir de l’hôtel.

La chanteuse est manifestement heureuse sur une scène. Jeanick Fournier chante Céline est présenté du jeudi au samedi jusqu’au 11 août.