Le spectacle En six temps sera présenté au Théâtre Banque Nationale, dimanche à 14h.

À la découverte de la danse contemporaine

Pour une rare fois, les spectateurs du Théâtre Banque Nationale pourront découvrir l’univers de la danse contemporaine, dimanche. La troupe Ballet contemporain du Nord y présentera En six temps, un spectacle mettant en vedette 11 danseurs qui offriront au public un voyage à travers les états d’âme.

C’est à l’invitation de Diffusion Saguenay que la troupe Ballet contemporain du Nord a préparé un spectacle dédié à une plus grande salle et à un public plus vaste. Habituellement, les productions de la troupe sont présentées à l’école de danse Florence-Fourcaudot de Chicoutimi-Nord.

« C’est vraiment une belle opportunité, puisque c’est assez rare de voir des spectacles de danse contemporaine dans des salles telles que celle du TBN. Ce qui est encore plus intéressant, c’est qu’il s’agit d’un spectacle pour faire découvrir la danse contemporaine faite en région », a affirmé la directrice de l’école Florence-Foucaudot, Julie Morin.

La directrice est d’autant plus ravie puisqu’il s’agit d’une invitation envoyée directement par Diffusion Saguenay. « C’est assez rare, des spectacles de danse pour grand public. Nous sommes vraiment contents de participer à ce vent de changements », a souligné Mme Morin, qui promet un spectacle adapté à tous les publics et à tous les âges.

En six temps proposera six tableaux qui seront liés entre eux. « Il s’agit d’un florilège de six pièces de danse qui commenceront par une chorégraphie très urbaine. Les danseurs amèneront ensuite le public dans un univers plus poétique et spirituel. Les danseurs, que j’appelle mes anges, se transformeront en divinités », explique Julie Morin, précisant qu’un des tableaux est inspiré d’une toile de Salvador Dali.

La scène sera partagée par 11 danseurs, dont un seul garçon. Ce sera d’ailleurs un retour aux sources pour Nicolas Boivin, qui a fait ses débuts avec la troupe, avant de rejoindre PPS Danse, une troupe montréalaise. « Nous lui avons lancé l’invitation et il s’est joint au projet. On est vraiment contents de l’accueillir. La danseuse Sara Harton, qui a également fait ses débuts avec nous, sera aussi de la partie. Les autres danseurs sont tous des jeunes d’ici », a souligné Julie Morin.

La troupe travaille sur le spectacle depuis plusieurs mois. « Nous n’aurions peut-être pas été assez mûrs pour offrir ce genre de spectacle il y a quatre ou cinq ans. C’est un projet de longue haleine », a ajouté la directrice.

La vente de billets va bon train, mais il reste encore de la place, a précisé Julie Morin.

Le spectacle, d’une durée de 65 minutes, sera présenté à 14 h.