Plusieurs personnes se sont déplacées pour acheter les oeuvres affichées par les artistes.

9000 visiteurs au symposium

La 27e édition du Symposium provincial des villages en couleurs qui s’est déroulée en fin de semaine à L’Anse-Saint-Jean et à Petit-Saguenay a attiré quelque 9000 visiteurs, ce qui correspond à l’achalandage des années précédentes, selon l’organisation.

La présidente de l’événement, Yvonnette Bernier, était ravie du déroulement du symposium qui a rassemblé un peu plus de 40 artistes au Centre récréotouristique du Mont-Édouard, à L’Anse-Saint-Jean, et à l’aréna de la Vallée, à Petit-Saguenay.

Plusieurs peintres provenaient de la région, mais aussi du reste de la province, en plus de compter une personne du Nouveau-Brunswick et une de la Belgique. L’acrylique, l’aquarelle et l’huile étaient les principaux médiums exploités par les artistes. Mme Bernier a d’ailleurs souligné l’accueil, cette année, de deux artistes de la relève, Marcellin Gagné, de La Baie, et Benoit Guillot, de L’Anse-Saint-Jean.

« C’était super, au-delà de mes attentes, avec beaucoup d’amitié et de camaraderie », a-t-elle souligné, lors d’un entretien téléphonique avec Le Quotidien.

Le temps maussade, samedi et dimanche, n’a pas eu d’effet négatif sur l’achalandage, a constaté la responsable. « Il y a eu plusieurs toiles vendues, les gens se sont empressés de venir avant la fermeture, dimanche », a-t-elle précisé. Lors des années précédentes, le symposium fermait ses portes le lundi.

La 28e édition du symposium devrait prendre la même forme, sans connaître de changements majeurs, la formule étant bien rodée.