Tire le Coyote sera de retour au Côté-Cour le 7 septembre prochain après avoir fait salle comble en février.

50 prestations en trois mois au Côté-Cour

Chant, théâtre et poésie, le Côté-Cour a lancé sa programmation automne 2018 sous le thème de la pluridisciplinarité, mardi soir. En plus des spectacles officiels prévus à l’horaire, dont Tire le Coyote et Alaclair Ensemble, les locations de salles permettront aux Saguenéens d’avoir accès à une cinquantaine de prestations entre septembre et novembre.

« Depuis les deux dernières années, nous sommes vraiment sur une belle lancée et nous sommes en mesure d’offrir un nombre élevé de spectacles en raison de la réputation du Côté-Cour. Non seulement la salle offre une vitrine incroyable pour les artistes émergents, mais elle permet aussi un certain cachet intimiste qui plaît aux spectateurs », explique le directeur général, Dario Larouche.

Tire le Coyote sera le premier à fouler les planches du Côté-Cour, le 7 septembre, après s’être produit à guichet fermé en février dernier. Le mois suivant, le grand retour de Jamil fera des heureux du côté de Jonquière, après un arrêt forcé dû à un arrêt cardio-vasculaire. C’est par contre sur l’auteur-compositeur-interprète Pilou (Peter Henry Philips), originaire de la région, que la direction semble miser pour faire salle comble lors de son passage, le 3 novembre prochain. Finalement, Koriass fermera le bal avec son hip-hop le 29 novembre prochain.

Questionné quant à la façon d’établir la programmation estivale, Dario Larouche mentionne devoir entamer un long processus de recherche à chaque fois.

« Toute l’année, nous restons à l’affût des sorties de disques à venir, nous tenons compte des propositions des agents de disques et, bien entendu, on écoute les suggestions des spectateurs. Avec toutes ces informations en poche, on construit une grille d’artistes que nous aimerions recevoir au Côté-Cour et on construit notre programmation. »

Pour toutes les dates de spectacles, visitez le www.cotecour.tuxedobillet.com