Le metteur en scène de La Fabuleuse histoire d’un Royaume, Louis Wauthier, invite les personnes intéressées à jouer dans ce spectacle à se manifester rapidement, puisque les répétitions en vue de la deuxième partie de la saison, celle qui se rapporte aux croisières, débuteront mercredi.

33 000 visiteurs pour La Fabuleuse

Si l’on exclut la saison 2017, particulière en raison du 30e anniversaire et de la quantité de publicité achetée pour mousser le spectacle, La Fabuleuse histoire d’un Royaume enregistre un record d’achalandage cette année. Alors qu’en moyenne, autour de 21 000 personnes assistaient aux représentations chaque été, 33 000 visiteurs ont franchi les tourniquets du Théâtre du Palais municipal de La Baie, en 2018, pour assister à la fresque historique.

Le président du conseil d’administration, Phil Desgagné, était très heureux de lever le voile sur les statistiques d’achalandage, encore toutes chaudes, qui démontrent selon lui que La Fabuleuse a plus que jamais sa raison d’être.

«Cet été, ç’a été vraiment très bon. Les statistiques qui ont été compilées démontrent que 80 pour cent des personnes qui sont venues voir le spectacle provenaient de l’extérieur. La Fabuleuse est vraiment un produit d’appel majeur pour la région», a fait valoir Phil Desgagné, qui a remplacé l’avocat Pierre Mazurette à la barre du conseil d’administration de Diffusion Saguenay.

 Hausse des excursions

Le président relève également qu’environ 80 autobus provenant d’ailleurs au Québec ont mis le cap sur La Baie cet été pour assister au spectacle à grand déploiement, comparativement à une moyenne de 35 pour les années précédentes. 

«On a vraiment assisté à une recrudescence du nombre d’excursions. Les gens sont ravis de l’expérience qu’ils vivent quand ils viennent voir le spectacle», enchaîne-t-il.

La dernière représentation de l’été aura lieu samedi. S’en suivra la période de l’année réservée aux croisiéristes, alors qu’une vingtaine de spectacles, en tout, seront offerts aux touristes de la mer.

«Les croisières sont un élément important pour La Fabuleuse. Il y a beaucoup de forfaits qui sont vendus à bord du bateau», note Phil Desgagné. 

+

LA FABULEUSE HISTOIRE D'UN ROYAUME EN MODE RECRUTEMENT

Louis Wauthier n’est pas un homme de chiffres, à moins qu’il s’agisse du minutage des scènes de La Fabuleuse histoire d’un Royaume. Il n’a pas besoin de connaître les statistiques officielles, cependant, pour dresser le bilan de l’édition 2018 en ce qui touche la fréquentation. La représentation tenue samedi soir, au Théâtre du Palais municipal de La Baie, clôturera une saison fructueuse aux guichets.

« Pour célébrer les 30 ans de la production, en 2017, il avait fallu rêver, repenser les tableaux, et le nombre de spectateurs est passé de 24 000 à 35 000. C’était merveilleux, mais il restait à voir ce qui se passerait au cours de la 31e saison. Or, ce que j’ai pu observer dans la salle me laisse croire que les gens ont bien répondu », a souligné le metteur en scène au cours d’une entrevue accordée au Progrès.

La réaction du public l’a rassuré, mais pour reprendre une image qu’affectionne Gilles Vigneault, l’homme n’est pas rendu au bout de son portage. Après La Fabuleuse en format régulier, voici qu’approche la deuxième tranche de la programmation, en effet, celle qui s’adresse prioritairement aux croisiéristes débarquant au quai d’escale de La Baie.

Durant les représentations de l’automne, il faut une centaine de comédiens bénévoles pour présenter le spectacle.

Entre le 2 septembre et le 28 octobre, 21 représentations seront données. Puisque l’horaire se moule à celui des bateaux, la fréquence varie d’une semaine à l’autre, au même titre que l’heure des spectacles. Notons aussi que la durée a été ramenée à 1 h 15, comparativement à 1 h 40 pour la version régulière, et qu’il n’y a pas d’entracte.

« Ça représente une bonne activité au plan physique. D’un autre côté, je vais moins dans les détails qu’au cours de l’été. Je me concentre davantage sur la création d’ambiances, ce qui facilite la tâche des comédiens moins expérimentés », fait observer Louis Wauthier qui, justement, est en mode recrutement. Bien que les effectifs soient ramenés de 150 à un minimum de 100 participants pour la deuxième tranche, il reste une dizaine de postes à combler.

« Le problème découle des horaires. Comme on joue parfois l’après-midi, ça prend des gens qui jouissent d’une certaine flexibilité dans leur travail, ou encore des retraités. Il n’est pas nécessaire de faire toutes les représentations, toutefois. Je peux organiser le calendrier en fonction des jours où une personne sera absente », décrit le metteur en scène.

Étant donné l’horaire qui suit celui des bateaux, les aspirants comédiens doivent avoir un emploi du temps flexible.

L’important, c’est de manifester son intérêt le plus tôt possible, puisque la première répétition aura lieu mercredi. Il suffit de téléphoner au numéro 418-698-3334, poste 6606 pour ce faire et tous les candidats seront acceptés, puisque le nombre de comédiens n’est pas plafonné à 100. « S’il en arrive 30 dans les prochains jours, je vais tous les prendre », assure Louis Wauthier. Daniel Côté