Cette photographie a été captée au cours de l’été, pendant l’une des escales du Résurrectour 2018. Celui-ci a marqué le retour du Québec Redneck Bluegrass Project sur les scènes du Québec, où les fans ont été plus nombreux que jamais.

2000 fans pour le Québec Redneck Bluegrass Project

Le spectacle du Québec Redneck Bluegrass Project qui sera présenté samedi, au Cabaret de l’hôtel La Saguenéenne de Chicoutimi, pourrait bien être le plus important de la saison, tous genres confondus. Pour marquer la fin de sa tournée estivale et célébrer dignement les 40 ans du chanteur Jean-Philippe Tremblay, un digne fils de Chicoutimi-Nord, on a monté un programme qui devrait attirer 2000 personnes, ce qui correspond à la capacité d’accueil de la salle.

Pour aussi peu que 40 $, soit le prix des billets à la porte (s’il en reste), les fans entendront les groupes Canailles, Grimskunk et les Hôtesses d’Hilaire en lever de rideau. Cette jolie séquence débutera aux alentours de 19 h, tandis que les vedettes de la soirée apparaîtront quelque part entre 22 h 30 et 23 h. Des surprises ont été concoctées et, comme on s’en doute, le quatuor servira de larges tranches de son répertoire, lequel comprend une cinquantaine de chansons réparties sur quatre albums.

À Chicoutimi comme ailleurs au Québec, on anticipe une ambiance festive, d’autant que le spectacle présenté au Cabaret de l’hôtel La Saguenéenne, samedi soir, coïncide avec le 40e anniversaire de naissance du chanteur Jean-Philippe Tremblay.

« Ce sera un événement à la fois émotif et festif. Le groupe est en forme et pour clôturer la tournée, il a souhaité monter un gros party avec des artistes qui comptent parmi ses amis. Il n’aura jamais joué devant une foule aussi importante, du moins à l’intérieur d’une salle », a annoncé le gérant du Québec Redneck Bluegrass Projet, Sébastien Collin, au cours d’une entrevue téléphonique accordée au Quotidien.

Une tournée fructueuse
L’ambiance sera d’autant plus détendue que la formation enracinée au Saguenay-Lac-Saint-Jean vient de connaître une tournée d’enfer. Baptisée Le Resurrectour 2018 parce qu’elle a marqué son retour à la scène après deux ans de silence, elle a donné lieu à 35 sorties, dont une douzaine dans des festivals. Signe que le public s’était ennuyé, sur les 23 événements tenus dans des salles, 21 ont affiché complet.

« Le public s’est élargi, si bien qu’on n’a pas craint une perte d’intérêt à la suite de la sabbatique. Aujourd’hui, il n’y a pas juste des punks aux concerts. On retrouve des enfants, un public familial qu’on connaissait moins. Cet été, le Québec Redneck a joué dans des salles plus grosses qu’avant et ça a marché. Il a également participé pour la première fois à Festirame, un lundi, et 4500 personnes sont venues l’entendre. Ça s’est bien passé aussi à la Traversée du lac Saint-Jean », fait valoir Sébastien Collin.

La pause de l’été 2017 avait pour but d’offrir aux membres l’occasion de réaliser des projets personnels. Elle a permis à Jean-Philippe Tremblay de composer plein de chansons sur lesquelles le groupe va plancher dans les prochains mois. S’il est trop tôt pour confirmer la sortie d’un album, le successeur de Royale Réguine sorti en décembre 2016, le gérant assure qu’une nouvelle tournée aura lieu à l’été 2019. La différence est que cette fois, on ne parlera plus d’une résurrection.