Le quatrième spectacle de Louis-José Houde a déjà atteint le cap de 150 000 billets vendus.

1h15 sans répit

C’est devant un peu plus de 800 personnes que l’humoriste Louis-José Houde a obtenu la confirmation, mercredi soir, qu’il a toujours ce talent pour faire rire. Chose certaine, l’humoriste qui a maintenant 40 ans a un petit quelque chose de nostalgique et de réconfortant en lui.

Préfère Novembre, son tout nouveau spectacle était présenté, devant une salle pleine au Théâtre Banque Nationale. Celui qui a déjà vendu 150 000 billets de ce nouveau spectacle sera de retour sur scène, jeudi, devant une autre salle pleine à craquer.

Même s’il nous martèle, tout au long de la soirée, qu’il a 40 ans depuis peu, Louis-José Houde a encore la réplique, le rythme et l’anecdote toujours aussi efficaces. Il y a quelque chose de magique, presque divin, dans la capacité de l’humoriste de décortiquer le quotidien et de le rendre extraordinaire. Celui qui se considère comme un mois de novembre arrive même à arracher les rires en comparant le café filtre au café sans goût des cafetières à capsules. Derrière ce spectacle de 75 minutes sans entracte se cachent des heures et des heures de travail. Aucune blague n’est superflue. Louis-José Houde donne l’impression que c’est facile, et pourtant. Chaque mimique, virgule ou décrochage a sa place.

Celui qui a consacré la moitié de sa vie à l’humour a une grande habileté à jongler avec tous les sujets. Même les rapports consentants et non consentants feront sourire la salle. La technologie, la vie de chalet et les habitudes du passé meublent ce spectacle peaufiné dont aucun fil ne dépasse. Cette soirée s’est conclue avec le meilleur numéro, un hommage bien senti à la mère monoparentale. Cette femme qui n’a pas une minute à perdre...

Alors que certains humoristes osent vendre des billets à 100 dollars, force est d’admettre que pour la moitié du prix, Louis-José Houde et Simon Gouache nous en offrent pour notre argent. Ce quatrième spectacle pour Houde est également une grande leçon d’humour. En 1 h 15, personne n’a été écorché, peu de sacres ont été échappés et surtout, la foule commence à peine à se remettre des nombreux fous rires. La barre est haute pour les nombreux humoristes québécois en tournée et pour le prochain spectacle de Louis-José Houde.

Avouons que plusieurs seront déçus d’avoir raté ces deux premiers rendez-vous. Si tel est votre cas, vous vous devrez d’être patient. L’humoriste au débit plus que rapide sera de retour au Saguenay à la fin de l’année 2018. Il y a fort à parier que les quelques billets restants pour les spectacles du 16 et 17 novembre trouveront preneurs rapidement.

Simon Gouache, qui roule sa bosse en solo, se charge de réchauffer la foule avant le venue de Louis-José Houde.

Une première partie de calibre

Cela serait réducteur pour le talent de Simon Gouache d’affirmer qu’il assure la première partie de la soirée. Celui qui roule sa bosse en solo maîtrise l’humour avec autant d’agilité que l’invité principal. Il a certainement frappé dans le mille en rejoignant plusieurs hommes alors qu’il évoquait les conjointes qui adorent faire des activités. Un quart d’heure de matériel qui en aura convaincu plusieurs de surveiller sa prochaine visite au Saguenay.