Jean-Philippe Archibald, producteur et directeur photo, et Nicolas Lévesque, producteur et réalisateur, sont présentement à Toronto afin de rencontrer les autres lauréats ainsi que participer à un Boot Camp offert par Téléfilm Canada.

125 000$ pour un documentaire tourné en région

L’entreprise de création cinématographique Canopée Média a obtenu 125 000 $ de financement afin de créer un long métrage documentaire tourné dans la région. Ce financement est offert dans le cadre du programme Talents en vue par Téléfilm Canada aux réalisateurs qui veulent produire leur premier long métrage. Seul projet sélectionné qui ne provient pas de la métropole, le réalisateur Nicolas Lévesque raconte que c’est une excellente nouvelle. « On prévoit pouvoir présenter le documentaire au grand public vers 2020 », explique-t-il. Le financement accordé par Téléfilm Canada représente la majeure partie de ce qui est nécessaire afin de produire l’œuvre cinématographique.

Le documentaire durera environ 85 minutes, selon son réalisateur. « Pour avoir accès au financement, nous devions produire un film de plus de 75 minutes. »

Le sujet choisi par Canopée : la réinsertion sociale d’anciens détenus. « Ce sont des gens qui ont été éloignés du marché du travail et dont la vie a pris un tournant qui n’est pas avantageux. C’est un programme qui apporte de l’espoir », mentionne M. Lévesque. Le documentaire va suivre quelques personnes qui participeront à ce programme d’une durée de six mois. « Le programme emploie les participants dans une usine où l’on travaille le bois. Après six mois, les gens ressortent avec un diplôme professionnel et de l’expérience de travail. »

Nicolas Lévesque envisage un film qui va raconter les réussites, mais aussi les échecs. Environ huit mois de tournage sont prévus afin de suivre les gens pendant le programme, mais aussi pour voir ce qu’ils sont devenus. « Certaines personnes ne terminent pas le programme, explique-t-il. Il est possible que ça arrive lorsqu’on va tourner, mais je veux montrer l’espoir et le ressortissant de ce programme. »

Reconnu par ses pairs
Les projets sélectionnés par Téléfilm Canada ont été choisis parmi ceux qui leur ont été soumis par des gens reconnus dans le milieu du cinéma. « C’était un processus rigoureux. Ça m’a bien pris trois ou quatre semaines afin de bien écrire le document qui est présenté, raconte le réalisateur. C’est très plaisant d’être reconnu par des gens du milieu. » Les projets ont été sélectionnés entre autres à partir de la lecture d’un synopsis. « C’était très important d’expliquer comment le projet allait être réalisé et quelle esthétique il allait avoir. »