C’est par le biais d’un spectacle en solo, Les lectures de Diogène, que le Théâtre du Faux Coffre reprendra du service après une pause inhabituellement longue.

« Les Clowns Noirs ne sont pas morts »

Le Théâtre du Faux Coffre a été tranquille dans les derniers mois. Ses personnages les plus illustres, les Clowns Noirs, n’ont donné aucun spectacle depuis la reprise de la pièce Roméo et Juliette de William Shakespeare, en mai 2018. La pause a été si longue que des fans ont exprimé leur inquiétude. Les vaillants défenseurs de la culture et de la démocratie auraient-ils fermé les livres ? La réponse est non, assure l’interprète de Trac, Patrice Leblanc.

« C’est vrai que des gens nous ont demandé ce qui se passait avec la troupe, surtout après avoir constaté que nous n’avions rien proposé l’automne dernier, contrairement à nos habitudes. D’une certaine manière, nous en avons été flattés. Nous ne pensions pas qu’ils s’ennuieraient à ce point et nous leur disons que les Clowns Noirs ne sont pas morts », a confié le comédien il y a quelques jours, lors d’une entrevue accordée au journal.

L’un des facteurs qui ont provoqué cette pause est le départ de son camarade Éric Laprise, celui qui personnifiait Contrecoeur. Invoquant un emploi du temps chargé, ce qui comprend un travail à temps plein, ainsi que des obligations familiales, il a fait part de sa décision lors de l’ultime représentation de Roméo et Juliette. « Ça ne s’est pas fait dans l’animosité et nous avons trouvé un remplaçant », raconte Patrice Leblanc.

L’identité du nouveau membre du Faux Coffre sera dévoilée en septembre, ce qui coïncidera avec la reprise du spectacle Le Clown Noir au masque de fer. Comme le texte est centré sur Contrecoeur, que ses amis accueillent à sa sortie de prison, le moment sera bien choisi pour le plonger dans le bain. Cette série de représentations s’insérera dans la démarche entreprise par la compagnie, il y a quelques années, laquelle consiste à jouer toutes ses pièces en attendant la prochaine création originale, prévue pour 2020.

Dans un horizon plus rapproché, la compagnie profite de la reprise des Lectures de Diogène, à la demande du Cégep de Chicoutimi, pour se rappeler au bon souvenir de ses fans. En plus des séances du 8 et du 9 avril, réservées aux étudiants, le personnage campé par Martin Giguère effectuera deux sorties accessibles au grand public. Elles auront lieu les 11 et 12 avril à 20 h, à la Salle Murdock située à l’intérieur du Centre des arts et de la culture de Chicoutimi.

Pour réserver, il suffit de téléphoner au numéro 418 698-3000, poste 6516, ou de visiter la page Facebook du Théâtre du Faux Coffre. À 15 $ l’unité, le prix des places est très doux. « Il s’agit d’un solo, mais les autres Clowns Noirs seront présents, notamment pour accueillir les spectateurs. Tous, sauf le nouveau comédien », fait remarquer Patrice Leblanc.