Le Quotidien
Charlotte Le Bon fait honneur au Québec sur la Croisette

Festival de Cannes 2022

Charlotte Le Bon fait honneur au Québec sur la Croisette

Geneviève Bouchard
Geneviève Bouchard
Le Soleil
CANNES — Seul représentant québécois cette année sur la Croisette, le film Falcon Lake de Charlotte Le Bon a, selon nos échos, été très chaleureusement accueilli à la Quinzaine des réalisateurs. Une «consécration» pour celle qui explore avec ce premier long métrage la zone parfois floue entre l’enfance, l’adolescence et l’âge adulte… Avec une histoire de fantôme en prime.
L’Académie de danse du Saguenay brille en bourses et en couleurs [PHOTOS]

Arts

L’Académie de danse du Saguenay brille en bourses et en couleurs [PHOTOS]

Gabrielle Simard
Gabrielle Simard
Le Quotidien
C’est sous le thème La vie en rose que les 120 danseuses de l’Académie de danse du Saguenay ont brillé, samedi soir, au Théâtre Banque Nationale de Chicoutimi, à l’occasion du spectacle annuel de fin d’année. La soirée, qui a d’abord débuté avec une remise de bourses, s’est poursuivie en proposant 32 numéros de danse voguant entre grâce et dynamisme.
Récits inspirants et troubles d'apprentissage

Livres

Récits inspirants et troubles d'apprentissage

Léa Harvey
Léa Harvey
Le Soleil
Véronique Deschênes ne s’en cache pas : vivre avec la dyspraxie verbale n’a pas toujours été rose. La jeune femme de 26 ans a tout de même accepté de témoigner de son parcours dans le livre jeunesse Mission : non aux étiquettes. Pour montrer qu’il est possible de réussir malgré les troubles d’apprentissages (TA).
Un béluga québécois à Cannes

Festival de Cannes 2022

Un béluga québécois à Cannes

Geneviève Bouchard
Geneviève Bouchard
Le Soleil
CANNES — Katak, le mignon béluga du prochain film de la boîte de production de Québec 10e Ave, parcourra le fleuve Saint-Laurent à partir de Tadoussac, jusqu’à se rendre dans l’Arctique. Il goûte ces jours-ci à des eaux plus chaudes en faisant escale à Cannes, où de nouveaux territoires s’ouvriront à lui. Le Festival de Cannes, c’est bien sûr une compétition de films. C’est aussi un grand marché où producteurs et distributeurs du monde entier se rencontrent.
Joël Le Bigot tire sa révérence

Radio

Joël Le Bigot tire sa révérence

Mario Girard
La Presse
Joël Le Bigot, véritable pilier de la radio publique à Montréal, a annoncé samedi matin en ouverture de son émission Samedi et rien d’autre, que l’heure de la retraite a sonné pour lui.
Le subconscient fertile de Claude Bolduc

Arts

Le subconscient fertile de Claude Bolduc

Marc-Antoine Côté
Marc-Antoine Côté
Le Quotidien
Claude Bolduc étale plus de 35 ans de carrière sur les murs de La Pulperie de Chicoutimi, tout près de l’œuvre de celui qui a allumé en lui « l’étincelle » de départ. Son exposition Délire charnel et subconscient, présentée jusqu’au 11 septembre, met en relief ses différentes périodes artistiques, reliées entre elles par le désir de faire ressurgir ce que les cinq sens ne peuvent habituellement capter, et celui d’illustrer ce combat à finir entre la sexualité et la mort.
Exposition du Club Photo de Chicoutimi: quand des chansons inspirent les photographes

Arts

Exposition du Club Photo de Chicoutimi: quand des chansons inspirent les photographes

Daniel Côté
Daniel Côté
Le Quotidien
Le Club Photo de Chicoutimi aurait pu s’apitoyer sur son sort, déplorer la baisse des effectifs qui a découlé de la pandémie, le remplacement des activités de groupe par des rendez-vous virtuels afin de réduire les risques de contamination. Souhaitant conclure leur saison sur une note positive, ses membres ont préféré monter une exposition faisant ressortir leur créativité, ainsi que leur amour de la musique.
Deux sculptures de Germain Desbiens à Trois-Rivières

Arts

Deux sculptures de Germain Desbiens à Trois-Rivières

Daniel Côté
Daniel Côté
Le Quotidien
Deux sculptures réalisées par le Chicoutimien Germain Desbiens seront exposées à Trois-Rivières, du 5 juin jusqu’au mois d’octobre. Elles se trouveront sur des propriétés privées à l’occasion d’un événement qui a pour nom Ma ville, mon quartier, ma rue. Pour donner une idée du prestige de ce rendez-vous annuel, la liste des artistes invités comprend l’inusable Armand Vaillancourt, de même que Jos Fafard.
Stella Adjokê, celle que l’on doit chérir

Arts

Stella Adjokê, celle que l’on doit chérir

Daniel Côté
Daniel Côté
Le Quotidien
Celle que l’on doit chérir. Telle est la signification du nom que porte Stella Adjokê depuis qu’un griot le lui a conféré au Mali. L’artiste québécoise née d’une mère aux racines polonaises, ainsi que d’un père originaire de la Jamaïque, se trouvait sur scène au moment où cet homme l’a si joliment rebaptisée ! Sensible au poids des mots, comme le suggère sa pratique assidue du slam, elle a été touchée par cet hommage impromptu, au point d’en faire un élément de référence.
Jonas Tomalty : revenir à la base

Arts et spectacles

Jonas Tomalty : revenir à la base

Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est
Il est à la fois amusant et étrange d’entendre Jonas Tomalty parler tout bonnement de son gazon et de son nouveau rôle de papa. Oui, le rockeur notoire s’est assagi ces dernières années, et cette maturité se déploie jusque dans sa façon de faire de la musique. Avec Undivided, son premier album solo depuis fort longtemps, il met ses émotions de l’avant et s’en porte très bien, merci.
Le Festival Sidanse de retour en juin

Arts

Le Festival Sidanse de retour en juin

Daniel Côté
Daniel Côté
Le Quotidien
Le Festival Sidanse revient sous sa forme habituelle, pour la première fois depuis 2019. C’est ainsi que la 12e édition de cet événement réunira près de 1000 danseurs à l’Aréna de l’UQAC, du 3 au 5 juin. Hormis les invités spéciaux, dont plusieurs livreront des performances à l’occasion d’un gala tenu le 4 juin à 20 h, tous sont inscrits dans le volet compétition.
Fin des Mardis de la St-Do après neuf éditions, faute de relève

Arts

Fin des Mardis de la St-Do après neuf éditions, faute de relève

Daniel Côté
Daniel Côté
Le Quotidien
L’avis de dissolution a été publié il y a deux semaines, près de la rubrique nécrologique du Progrès. Bien qu’involontaire, ce voisinage était approprié, puisque la fin des Mardis de la St-Do constitue un deuil pour le fondateur de cette charmante activité, Luc Lessard. Après neuf éditions plébiscitées par le public, il a dû se résigner à fermer les livres, puisqu’aucune relève ne se pointait à l’horizon.
<em>Pourquoi pas</em> : rire de bon cœur avec Philippe Laprise

Arts

Pourquoi pas : rire de bon cœur avec Philippe Laprise

Léa Harvey
Léa Harvey
Le Soleil
CRITIQUE / Philippe Laprise s’est présenté au Théâtre Capitole, jeudi soir, dans le cadre de la première médiatique de son spectacle Pourquoi pas. Un court arrêt dans la capitale qui lui a cependant valu plusieurs rires aux éclats grâce à ses mimiques, ses anecdotes rocambolesques et ses imitations — étrangement parfaites — d’une multitude de sons.
Les moments d’éternité de Judith Tremblay

Arts

Les moments d’éternité de Judith Tremblay

Daniel Côté
Daniel Côté
Le Quotidien
Judith Tremblay n’a pas attendu que ce soit à la mode pour marcher en forêt. Il y a longtemps que cette activité fait partie de son art de vivre, comme en témoignent la plupart des aquarelles réalisées depuis ses débuts, il y a 33 ans. Fidèle à cette excellente habitude, l’Almatoise a réuni 26 tableaux, à l’occasion de sa première exposition en solo, présentée à la Galerie 5 de Jonquière. Elle a pour titre La nature à cœur.
Souvenirs d’enfance et galère d’âne

Festival de Cannes 2022

Souvenirs d’enfance et galère d’âne

Geneviève Bouchard
Geneviève Bouchard
Le Soleil
CANNES — Le cinéaste James Gray revient cette année en compétition avec Armageddon Time, neuf ans après avoir présenté L’immigrante au Festival de Cannes. Un retour fort attendu, surtout que les noms d’Anne Hathaway et d’Anthony Hopkins figurent à l’affiche. C’est toutefois l’âne de la fable EO de Jerzy Skolimowski, elle aussi en lice pour la Palme d’or, qui a retenu notre attention jeudi.
Procès Depp/Heard: la carrière de Johnny Depp était déjà en déclin

Cinéma

Procès Depp/Heard: la carrière de Johnny Depp était déjà en déclin

Cyril Julien
Agence France-Presse
La carrière et les finances de Johnny Depp étaient déjà sur le déclin avant les accusations de violences conjugales portées par Amber Heard en 2018, ont affirmé jeudi des témoins au procès en diffamation qu’intente l’acteur contre son ex-femme qui assure avoir été punie par Hollywood pour s’être exprimée.