Le Quotidien
Robert Doré s'inquiète pour les producteurs

Arts

Robert Doré s'inquiète pour les producteurs

Daniel Côté
Daniel Côté
Le Quotidien
Après un automne plus tranquille qu’à l’ordinaire, Québec Issime amorce 2022 à pas de loup. Sur son site Internet, aucun spectacle n’est annoncé. Le calme plat jusqu’au bout de l’horizon. Le potentiel d’une reprise est toujours présent, puisque la demande pour ses productions reste vigoureuse. Le hic, c’est que pour les présenter, il faudrait que le coronavirus lâche du lest.
Dominique Hudson, de la salsa au reggaeton

Arts

Dominique Hudson, de la salsa au reggaeton

Daniel Côté
Daniel Côté
Le Quotidien
Quand le mercure frôle les moins 30, une conversation avec Dominique Hudson représente l’équivalent d’un voyage dans le Sud. L’homme est toujours avenant et parle de la musique latine avec tant d’enthousiasme qu’on en oublie le facteur vent. C’est aussi un être doué pour le bonheur, comme le démontre son attitude face à la crise sanitaire. Au lieu de la prendre de front, il la tourne à son profit.
Les Louanges: Vivre sans craindre le <em>Crash</em>

Musique

Les Louanges: Vivre sans craindre le Crash

Valérie Marcoux
Valérie Marcoux
Le Soleil
«C’est la vraie vie qui m’est rentrée dedans. Chaque chanson est un impact qui peut être positif ou négatif», explique Vincent Roberge, alias Les Louanges, qui a été catapulté dans l’industrie de la musique en même temps qu’il amorçait la vingtaine. L’auteur-compositeur-interprète originaire de Lévis a puisé dans les trois dernières années de sa vie l’inspiration pour Crash, son deuxième album qui paraîtra le 21 janvier.
<em>Live Slow Die Wise</em>: le voyage introspectif de Geoffroy

Musique

Live Slow Die Wise: le voyage introspectif de Geoffroy

Valérie Marcoux
Valérie Marcoux
Le Soleil
Il est inhabituel pour Geoffroy de passer plus d’une année exclusivement dans son pays. Après avoir terminé l’enregistrement de son troisième album, Live Slow Die Wise, qui sortira le 19 janvier, le grand voyageur s’est installé dans un petit village de quelques centaines d’habitants en Mauricie. «Je suis tombé en amour avec le style de vie, plus tranquille et plus paisible qu’à la ville», dévoile le Montréalais.
Attendre, le mot d’ordre du Comité des spectacles de Dolbeau-Mistassini

Arts

Attendre, le mot d’ordre du Comité des spectacles de Dolbeau-Mistassini

Solveig Beaupuy
Solveig Beaupuy
Le Quotidien
Ne sachant pas à quoi s’attendre dans les prochaines semaines concernant la réouverture des théâtres, le Comité des spectacles de Dolbeau-Mistassini a pris la décision d’annuler ou de reporter certains de ses spectacles à l’affiche. La directrice culturelle, Céline Fortin, espère avoir des nouvelles très prochainement du gouvernement du Québec pour pouvoir s’organiser.