L'hôtel Delta de Jonquière est passé à des intérêts régionaux mardi. Sur la photo, Laval Boulianne, Marjorie Côté, Donald Brisson et Carl Gauthier.

Vendu à des intérêts régionaux

L'hôtel Delta de Jonquière passe à des intérêts régionaux pour la première fois depuis le début des années 2000. Au terme d'une transaction officialisée mardi, le complexe est devenu la propriété des hommes d'affaires Laval Boulianne et Donald Brisson, de même que du Fonds de solidarité de la FTQ.
La vente du Delta était dans l'air depuis un certain temps. En fait, Laval Boulianne, qui est aussi propriétaire du Motel Universel d'Alma et franchisé Mercedes-Benz à Chicoutimi, confie que ce dossier a commandé deux années de travail intensif. 
« La bannière Delta a été achetée par Marriott l'an dernier. C'est la plus grande chaîne d'hôtels au monde. Il a fallu se faire autoriser par Marriott. L'acceptation et le transfert ont été un long processus. Ç'a été un pèlerinage », raconte Laval Boulianne, qui ne veut pas chiffrer la transaction notariée mardi matin. Avant la vente, l'hôtel était détenu par des intérêts américains et ontariens. 
« On reprend le contrôle et on ramène un actif important dans la région », a-t-il souligné. 
Pas de changements majeurs
La nouvelle direction ne prévoit aucun changement à court ou moyen terme pour le complexe, doté d'un centre de congrès. L'hôtel de 158 chambres a été rénové l'an dernier et se trouve au goût du jour, selon le nouveau proprio. Laval Boulianne et ses associés n'ont pas l'intention de modifier l'équipe en place. Le directeur général, Claude Mathieu, demeure en poste et il n'y a pas d'ajout ni de coupe de personnel à prévoir, assurent les nouveaux acquéreurs. 
« C'est une équipe exceptionnelle. Au niveau des infrastructures, on a des idées et des projets. Il y a peut-être des choses à améliorer, mais rien ne se fera à court terme », note l'homme d'affaires.
Laval Boulianne croit que le marché hôtelier connaît de belles années au Québec et dans la région. Il estime donc que le Delta est voué à un avenir prometteur. 
« C'est un hôtel magnifique qui est situé tout près de l'autoroute, avec un accès exceptionnel. Ça bouge beaucoup dans ce secteur-là, avec des restaurants et de nouvelles constructions », met-il en relief.
Bien que les établissements québécois regroupés sous l'égide de Delta aient tous été vendus à Marriott, les nouveaux propriétaires n'ont pas l'intention de changer la dénomination de l'hôtel. Le nom restera, mais l'enseigne pourrait éventuellement lire « Delta par Marriott », a laissé entendre Laval Boulianne.