Deux comédiens originaires de la région, Patrice Dubois et Dany Michaud, sont heureux de présenter la pièce Bienveillance à Dolbeau-Mistassini, Alma et Jonquière dans les prochains jours.

Une réflexion sur la vie en région

Deux amis originaires du Québec des régions. Deux amis qui se sont perdus de vue lorsque l'un d'eux, Gilles, est parti pour la grande ville afin de s'éloigner d'une mère envahissante. Devenu avocat, il a mis son intelligence et son absence de scrupules au service d'une cause qui pourrait ruiner la famille de son ancien complice, Bruno, qu'il retrouve après une absence de 17 ans.
Telle est la trame de la pièce Bienveillance, de l'auteure Fanny Britt. Le titre correspond au nom de la petite communauté où tout a commencé pour Gilles, qui assume également la fonction de narrateur. Il traduit bien l'esprit qui anime ses anciens concitoyens, par opposition au carriérisme désincarné de l'homme de loi.
« L'histoire est dramatique, mais il y a des éléments d'humour, beaucoup de finesse aussi, dans l'écriture de Fanny Britt. On n'est pas dans les sables mouvants », décrit le comédien Patrice Dubois. Originaire de Jonquière, il campe Gilles aux côtés du Dolmissois Dany Michaud, qui prête vie à Bruno.
Eux aussi se connaissent depuis longtemps, soit depuis leur admission à l'École de théâtre de Saint-Hyacinthe. Et ils ont hâte de présenter la pièce jeudi, à la Salle Desjardins-Maria-Chapdelaine de Dolbeau-Mistassini, vendredi à la Salle Michel-Côté d'Alma, de même que samedi, à la Salle Pierette-Gaudreault de Jonquière.
« Nous avons de la famille dans la région et j'aime les salles de Dolbeau-Mistassini et Jonquière. Je suis très content, aussi, d'aller à Alma. On a travaillé fort pour que ça fonctionne parce qu'on croit qu'il y a un public à développer là-bas », souligne Patrice Dubois, qui est directeur artistique du Théâtre PAP, tandis que son ami exerce la même fonction aux Productions À Tour de Rôle.
Les deux maisons, qui sont basées à Montréal et Carleton-sur-Mer, ont uni leurs efforts pour articuler une réflexion sur la vie en région, comparativement à la vie en métropole. « On voulait voir s'il y avait un contraste, une différence entre les humains et les mentalités, à travers le rapport à l'amitié. La pièce amène le public à se positionner », relate le comédien.
Les représentations données en Gaspésie, puis à Montréal, ont suscité des réactions légèrement différentes parmi les spectateurs. La présente tournée, qui était de passage dans le Bas-Saint-Laurent hier, au moment où l'entrevue téléphonique a été réalisée, ajoute de nouveaux éléments au dossier.
« Nous étions au Bic, plus tôt cette semaine, et nous avons vu à quel point les gens sont attachés à des valeurs comme l'amitié, la morale », donne en exemple Patrice Dubois. Il ajoute que Fanny Britt aussi est sensible aux réalités régionales, puisqu'elle a vécu en Abitibi. C'est d'ailleurs elle qui a lancé ce projet il y a 10 ans, après avoir assisté à une production du duo Dubois-Michaud.
Ce partenariat est demeuré entre parenthèses jusqu'au moment où les comédiens l'ont invitée à pondre le texte de Bienveillance. Elle ne l'a pas regretté, puisque cette pièce a reçu le prix du Gouverneur général du Canada, en 2013. La mise en scène est signée Claude Poissant et la distribution est complétée par Louise Laprade, Alice Pascual ou Sylvie De Morais, ainsi que Christian E. Roy.