Michel La Veaux

Une place de choix pour la région

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean a obtenu et mérité sa place, hier soir, à la 16e édition de la soirée des Jutra. Trois prix sont reliés à la région, avec Le Démantèlement et le festival Regard sur le court métrage de Saguenay.
Michel Le Veaux a été couronné pour la meilleure direction de la photographie pour le film du Chicoutimien Sébastien Pilote, Le Démantèlement.
De plus, les scénarios de Quelqu'un d'extraordinaire, de Monia Shokri, et celui de Joël Vaudreuil, Le courant faible de la rivière, ont été honorés dans les catégories respectives du meilleur court ou moyen métrage de fiction et du meilleur court ou moyen métrage d'animation.
Directeur général du festival Regard sur le court métrage de Saguenay, Ian Gaïler se réjouit de voir quelques-uns des films présentés à Saguenay en 2013 et en 2014 se retrouver parmi les finalistes aux Jutra.
«Cela signifie effectivement que nous avons fait les bons choix. Nous sommes de plus en plus représentatifs de ce qui peut se faire dans le court métrage», mentionne M. Gaïler.
«Souvent pour le grand public, les noms de ces réalisateurs ne sont pas très connus, mais les victoires aux Jutra de Monia Shokri et Joël Vaudreuil font en sorte qu'ils seront d'excellents ambassadeurs pour le festival», reprend M. Gaïler.
De tous les films en nomination, seulement deux n'ont pas été présentés à Saguenay. Errance et Le jour nous raconte n'avaient pu être retenus en raison d'un manque de place. Mais ils avaient été référés pour un autre festival.
Par contre, La fin de Pinky, Gloria Victoria et Le faible courant de la rivière ont été présentés cette année au festival Regard sur le court métrage de Saguenay.
Gaspé Cooper avait été présenté en 2013, alors que Mémorable moi, Nous avions et L'Ouragan Fuck you tabarnak ont pu être vus il y a une semaine seulement dans la région.
Quant à Monia Shokri, qui a présenté le film Quelqu'un d'extraordinaire, elle était repartie de Saguenay avec les prix du Public et le Grand prix national. «Je ne m'imaginais pas que j'aurais pu être ici il y a un an», a mentionné Mme Shokri en recevant son Jutra.
Ces deux prix à la soirée des Jutra auront un impact certain sur le futur du festival de Saguenay.
«Ça nous donne une attention que nous n'aurions pas sans ces prix. Ça démontre l'importance de ce que Saguenay fait pour le court métrage», reprend le directeur général du festival.
«Il y a sept ou huit ans, nous présentions le festival entre nous autres. Là, la donne a complètement changé. Nous n'allons pas nous enfler la tête. C'est un travail de longue haleine. On s'approche de l'âge d'or du court métrage et il faut être capable de bien le jouer et de capitaliser sur nos champions», dit-il, ajoutant que le public de Saguenay constitue leur plus belle force.
Ian Gaïler précise aussi que le film Quelqu'un d'extraordinaire est disponible sur Illico pour la modique somme de 1$, alors que Le faible courant de la rivière est accessible gratuitement pour la prochaine année avec la Fabrique culturelle du Québec et Téléfilm Canada.
Le film de Sébastien Pilote était en nomination dans sept catégories. Au final, le long métrage aura obtenu un prix, soit pour la meilleure direction de la photographie (Michel La Veaux).
Même si Gabriel Arcand a remporté la semaine dernière le prix du meilleur acteur canadien au gala des Écrans canadiens (Canadian Screen Awards), il a été devancé par Antoine Bertrand pour son rôle dans le film Louis Cyr.
Sbegin@lequotidien.com
- Jutra-hommage
Micheline Lanctôt
- Meilleur film
Louis Cyr: l'homme le plus fort du monde
- Meilleur acteur
Antoine Bertrand, Louis Cyr: l'homme le plus fort du monde
- Meilleure actrice
Pierrette Robitaille, Vic + Flo ont vu un ours
- Meilleur acteur de soutien
Guillaume Cyr, Louis Cyr: l'homme le plus fort du monde
- Meilleure actrice de soutien
Mélissa Désormeaux-Poulin, Gabrielle
- Meilleure réalisation
Louise Archambault, Gabrielle
- Film s'étant le plus illustré hors Québec
Gabrielle
- Meilleur long métrage documentaire
En attendant le printemps, Marie-Geneviève Chabot
- Meilleur court ou moyen métrage de fiction
Quelqu'un d'extraordinaire, Monia Chokri
- Meilleur court ou moyen métrage d'animation
Le courant faible de la rivière, Joël Vaudreuil
- Meilleur scénario
Louise Archambault, Gabrielle
- Meilleure direction artistique
Michel Proulx, Marc Ricard, Louis Cyr: l'homme le plus fort du monde
- Meilleure direction de la photographie
Michel La Veaux, Le Démantèlement
- Meilleur montage
Richard Comeau, Gabrielle
- Meilleure musique originale
Ramachandra Borcar, Roche Papier Ciseaux
- Meilleur son
Stéphane Bergeron, Martin Pinsonnault, Simon Poudrette, Louis Cyr: l'homme le plus fort du monde
- Meilleurs costumes
Carmen Alie, Louis Cyr: l'homme le plus fort du monde
- Meilleure coiffure
Martin Lapointe, Louis Cyr: l'homme le plus fort du monde
- Meilleur maquillage
Natalie Trépanier, Louis Cyr: l'homme le plus fort du monde
- Jutra Billet d'or Cineplex
Louis Cyr: l'homme le plus fort du monde