Guy Larouche avait demandé sa conjointe Karine Dion en mariage lors d'une séance du conseil municipal, en novembre 2013.

Une partenaire extraordinaire

L'amour en cinq récits, rédigés selon cinq points de vue distincts. En cette veille de la Saint-Valentin, cinq personnalités issues de différents milieux partagent en quelques lignes ce que leur inspire la Fête de l'amour : le chroniqueur Joël Martel, le maire de Roberval Guy Larouche, la rédactrice en chef de la tribune culturelle Mauvaise Herbe, Marielle Couture, la directrice du bureau des affaires publiques de l'UQAC, Marie-Karlynn Laflamme, ainsi que le correspondant international Frédérick Lavoie.
Guy Larouche, maire de Roberval
CHRONIQUE / Bien qu'en tant qu'élu nous préférons toujours garder privée notre relation de couple, j'ai accepté de me prêter au jeu étant donné que c'est la Saint-Valentin. Après tout, ma seule promesse électorale était de marier la femme que j'aime. Je n'ai donc pas hésité, une fois assermenté lors de ma première réunion du conseil, pour la demander en mariage et l'épouser par la suite, le 28 août 2014. À ma grande surprise, l'officialisation de notre mariage a créé un rapprochement majeur de nos enfants, une famille élargie en est née, à notre plus grand bonheur.
À chacun sa façon d'exprimer et de vivre son amour, pour ma part il est essentiel que ce soit simple et vrai, par des gestes, des décisions et des paroles au «Quotidien». Il faut y consacrer du temps et bousculer son agenda si nécessaire, peu importe le métier ou la fonction qu'on occupe. Il faut également accepter la différence et s'assurer d'être complémentaires.
Qu'est-ce que ça donne de vivre des événements extraordinaires, si on n'a personne avec qui les partager?
J'aime ma femme, car elle me laisse vivre tous mes rêves et même si parfois elle est en désaccord, eh bien elle ne m'empêche pas de les réaliser; ça, c'est de l'amour! L'amour est rarement rationnel et logique, c'est la raison pour laquelle bien des gens ne comprennent pas pourquoi certains couples sont formés.
Mais ils n'ont pas non plus à comprendre...
Derrière chaque homme politique, il y a une femme qui, en toute discrétion, l'appuie et l'encourage. La mienne s'appelle Karine Dion.
Merci d'être toujours là pour moi et joyeuse Saint-Valentin mon amour!