«Même avec un regard perçant, si la lumière est insuffisante, je ne vois rien. J'aime l'Église qui est la lumière qui conduit jusqu'à la crèche et nous fait découvrir Jésus dans toute sa réalité.»

Une nouvelle étoile

CHRONIQUE / Combien d'étoiles il y a dans le ciel! Et pourtant, les mages en ont suivi une autre, nouvelle, qui brillait pour eux davantage. Ils avaient scruté longtemps le grand livre du ciel pour trouver une réponse à leurs interrogations - ils avaient le coeur inquiet -, et finalement la lumière était apparue. Cette étoile les a changés (Pape François, homélie du 6 janvier 2016).
Quelle est mon étoile, celle qui me fait bouger avec un coeur plein de courage et qui me fait, comme le dit Félix Leclerc, sortir les bras nus dans la lumière? Même avec un regard perçant, si la lumière est insuffisante, je ne vois rien. J'aime l'Église qui est la lumière qui conduit jusqu'à la crèche et nous fait découvrir Jésus dans toute sa réalité.
Je la veux moi aussi mon étoile comme celle des mages, mon étoile toute neuve que je peux distinguer parmi toutes les autres. Quand l'étoile brille, elle perce nos nuits et nous donne le goût de sortir; elle nous fait bouger. Nous pouvons être comme les mages et bouger, sortir, nous déplacer et nous rendre jusqu'à Jésus et l'adorer; faire la génuflexion, le reconnaître comme notre roi et notre Sauveur et dire que ce n'est pas Hérode ou le pouvoir temporel que nous reconnaissons comme notre Dieu. Hérode ne sort pas, il ne va pas voir, il ne bouge pas; il dit aux mages d'aller voir à sa place; il a peur comme on le dit par chez nous de se faire dégommer, de perdre sa place.
Nous aussi nous avons besoin de marcher et de proposer du neuf à notre monde. L'Église qui propose du neuf, l'Église, peuple de Dieu, qui devient capable d'être une étoile qui permet de faire frémir et de dilater les coeurs. Celle toute fraîche du pape François, de nos Évêques et de nos prêtres qui échangent avec des jeunes adultes pour préparer des confirmations; celle des agents et agentes de pastorale qui regroupent des bénévoles pour rendre les communautés chrétiennes plus solides et plus joyeuses. L'Église qui se soucie des pauvres et qui accepte d'être pauvre. L'Église qui a une telle transparence qu'elle élucide le visage de Dieu au coeur de notre vie.
Tout dans notre Église doit se faire pour conduire à la clarté, pour une foi éclairée et éclairante qui fait naître la joie.
Dans la bénédiction solennelle de la messe du jour, on dit ainsi: «Dieu vous a appelés dans votre nuit pour que vous entriez dans la lumière. (...) Le Christ s'est manifesté au monde, il est la lumière qui dissipe les ténèbres; que Dieu fasse de vous des lumières pour guider vos frères et soeurs. (...) Vous verrez le Christ Lumière né de la Lumière». SUIVEZ L'ÉTOILE.
Jean Brassard, prêtre