Une étude de préfaisabilité sera réalisée

Métaux BlackRock pourra bientôt identifier l'emplacement de son projet d'usine de transformation de ferrovanadium dans la région grâce aux 6,6 millions $ reçus pour effectuer une étude de préfaisabilité.
Le montant obtenu grâce à des partenaires privés servira à la première phase des travaux d'études, qui nécessiteront au total 15 M$. Le chef de la direction de la compagnie, Jean Rainville, espère connaître les résultats à l'automne.
L'étude de préfaisabilité vise à décider quel procédé sera utilisé pour transformer le fer, qui sera puisé dans une mine à 60 kilomètres de Chibougamau, en fonte brute et en ferrovanadium. Lorsque la meilleure technologie sera choisie, il sera possible de décider l'emplacement de l'usine en fonction des besoins énergétiques et des autres facteurs déterminants, comme le coût de transport des matériaux.
Ce projet de fonderie de 225 millions $ générera 150 emplois et s'intègre dans le lancement de l'exploitation de la mine de Métaux BlackRock, un investissement évalué à 840 M$.