Hyundai du Royaume comptera bientôt sur une nouvelle succursale dans le secteur de Jonquière.

Une deuxième succursale pour Hyundai du Royaume

Après plusieurs mois d'inactivité sur le boulevard René-Lévesque, à Jonquière, un chantier prend forme dans le secteur autrefois connu comme le « Power Center ». Dans quelques mois, un concessionnaire automobile élira domicile à côté du magasin Potvin et Bouchard.
Les propriétaires du commerce Hyundai du Royaume, qui a pignon sur rue à Chicoutimi, souhaitaient s'ouvrir au marché jonquiérois. Hyundai du Saguenay sera donc une deuxième succursale pour l'entreprise sur le périmètre de la capitale régionale. L'investissement totalise 6 millions $, incluant l'achat du terrain.
« Environ 50 pour cent de notre clientèle provient de Jonquière. On pense que l'endroit qu'on a choisi est idéal. Il y a Rio Tinto et le Centre des données fiscales tout près et il y a un achalandage. On va devenir la seule concession au Saguenay qui sera visible de l'autoroute 70 », note le copropriétaire et directeur général, Olivier Blouin. Du même souffle, il précise que la succursale de Chicoutimi fera l'objet d'une mise en beauté, au coût de 1 million $.
Le nouveau bâtiment devrait être livré cet hiver, pour une ouverture officielle en février ou en mars. Une trentaine de personnes devraient y travailler. Olivier Blouin croit que ce secteur, autrefois pressenti comme le futur carrefour commercial de Jonquière, mais boudé par les entreprises depuis la fermeture du magasin Walmart, demeure un endroit névralgique et est voué à un avenir prometteur.
Le directeur confie qu'il a écouté attentivement les récentes déclarations du candidat à la mairie de Saguenay, Jean-Pierre Blackburn, concernant ce secteur situé tout près de la sortie de l'autoroute. S'il est élu, l'aspirant au poste de maire promet de « tendre la main » aux propriétaires de l'immeuble et des commerces avoisinants, SmartReit (autrefois SmartCenters), afin qu'une nouvelle vocation puisse être dénichée pour l'ancien magasin.
À vendre
Depuis plus d'un an, l'ensemble des propriétés regroupées sous l'égide de SmartReit sur le boulevard René-Lévesque est à vendre. Comme le rapportait Le Progrès du 31 juillet 2016, la firme de services immobiliers commerciaux et d'investissement CBRE agit comme courtier immobilier dans ce dossier. Les bâtisses qui abritent les bannières Bureau en Gros, Ebay Games, La Source, Yellow et Tim Hortons font partie des actifs dont SmartReit souhaite se départir. CBRE, une firme qui possède des bureaux partout dans le monde, compte également, parmi ses propriétés à vendre, l'ancienne usine Graphic Packaging de Jonquière.
Depuis la fermeture du Walmart de Jonquière en 2005, dans la foulée de la syndicalisation des travailleurs, Le Quotidien a tenté à de nombreuses reprises de discuter avec la direction de SmartReit concernant l'avenir de l'ancien Walmart. La compagnie n'a jamais donné suite à nos demandes de renseignements. L'évaluation municipale des immeubles du boulevard René-Lévesque totalise 11,3 millions $. SmartReit paie autour de 350 000 $ annuellement en taxes municipales à la Ville.