Sasha Tremblay et Alyson Roberge font partie des 25 jeunes artistes-peintres qui exposeront leurs toiles le 17 avril prochain, de 17h à 19h, dans le hall de La Pulperie de Chicoutimi.

Un vernissage qui démystifie l'autisme

Tous les ans, en avril, l'école Le Roseau de Chicoutimi-Nord souligne en grand le mois de l'autisme. Cette école désignée TED (trouble envahissant du développement (TED) compte trois classes d'adaptation scolaire. Les enseignantes, Nancy Aubry, Christine Morissette et Anne-Sophie Desforges, mettent beaucoup d'énergie pour démystifier ces troubles afin d'aider la population à mieux communiquer avec eux. Certains de leurs élèves TED intègrent même les classes régulières.
Habituellement, dans le mois d'avril, l'école invite les gens à un grand bazar fait de créations réalisées par les classes d'adaptation scolaire. Cette année, pour faire changement, les élèves, accompagnés de l'artiste-peintre Nancy Bergeron, ont créé des toiles. «C'est surprenant de voir que dans chaque toile, on reconnaît nos élèves», mentionnent les enseignantes Anne-Sophie et Nancy. Par exemple, un enfant qui communique beaucoup à l'aide de son iPad a peint une oeuvre représentant ce moyen de communication. Quant à Tristan, il a fait un volcan qui explose sa colère une seule fois dans l'année. L'explosion est sereine puisque le garçon maîtrise de mieux en mieux ses états d'âme.
«C'est important pour nous de faire connaître l'autisme», explique Alyson. La jeune fille de 11 ans et ses 25 acolytes ont bien hâte de vivre ce vernissage. En plus, c'est son père, Stéphane Roberge, qui portera le titre de président d'honneur pour son implication dans la Fondation Jean-Allard. Lors de cette soirée, animée par Louis Legault, Alyson mettra à profit sa superbe voix pour nous offrir la chanson thème de l'autisme. «Ma grande nouvelle, c'est que je prends maintenant des cours de chant», a confié la jeune chanteuse qui souhaite améliorer son talent inné.
Les 30 oeuvres seront exposées le 17 avril, de 17h à 19h, dans le hall de La Pulperie de Chicoutimi. Vendues aux enchères, les toiles permettront d'amasser de l'argent pour réaliser une activité d'intégration avec tous les élèves de l'école.