L'Almatoise Anaïs Côté a terminé sur la deuxième marche du podium. Elle a été devancée par un peu plus de dix secondes par Sienna Brennan-Raab, de l'Outaouais. Corinne Mélançon, de Montréal, a pour sa part mérité la médaille de bronze.

Un deuxième podium pour Anaïs Côté

Anaïs Côté peut définitivement quitter la finale des Jeux du Québec avec le sentiment du devoir accompli. Après une médaille d'or samedi au 2,5 kilomètres style libre, elle a gagné l'argent au cinq kilomètres classique, lundi, chez les 13 ans féminin, et ce, même si elle a été ralentie à deux reprises.
Impliquée dans une chute peu après le départ, elle s'est de nouveau retrouvée au sol avant la fin du premier des deux tours. Le deuxième incident l'a particulièrement retardée. « J'ai tombé avec une autre skieuse, puis nos bâtons et nos skis étaient mélangés, a résumé la jeune athlète. C'était comme un bazar et on ne se retrouvait plus. Une chance que c'était une course de cinq kilomètres parce que j'ai eu le temps de rattraper le temps perdu. »
Il s'agissait de la dernière compétition des Jeux pour l'athlète d'Alma. Au fil d'arrivée, elle a été devancée par un peu plus de dix secondes par Sienna Brennan-Raab, de l'Outaouais. Autre athlète du Saguenay-Lac-Saint inscrite au 5 km, Laurence Pouliot a terminé 19e.
« Je me suis entraînée fort pour y arriver, a soufflé la double médaillée quelques minutes après sa course. Je manquais peut-être un peu de glisse, mais ç'a quand même bien été. »
En ce sens, Sienna Brennan-Raab a pu creuser l'écart lors d'une descente dans la dernière portion de la course parce qu'après le premier tour, Anaïs Côté était nez à nez avec son adversaire.
« Je voulais regarder la vitesse des autres filles et je me suis dit que si elles avaient une bonne vitesse, j'allais me coller à elles et pousser un peu plus vers la fin », a-t-elle expliqué.
Malgré une légère déception d'avoir été impliquée dans deux chutes, la skieuse locale traçait évidemment un bilan positif de ses Jeux du Québec.
« Je ne savais pas trop à quoi m'attendre, mais après mon podium lors de la première course, c'est sûr que c'est ce que je visais aujourd'hui (lundi), a confirmé Anaïs Côté. J'étais un peu stressée, mais j'avais hâte que ça commence. »
Autres courses
Dans les autres groupes d'âge, Stella Tremblay et Alexandra Tremblay ont respectivement pris les 16e et 21e positions chez les 12 ans féminin, au 5 km. 
Dans la même distance chez les garçons de 12 ans, Étienne Lambert a bien fait avec une septième position, suivi de Jacob Tremblay, 13e.
Au 7,5 km, Mathieu Tremblay (13 ans) a terminé 20e, tandis que chez les 14 ans, Vincent Pouliot (12e) et Marc-Antoine Tremblay (13e) ont conclu leurs Jeux du Québec avec une belle performance.
Finalement chez les filles de 14 ans, toujours au 7,5 km, Rosalie Hogue a pris la 15e position et Cloé Perreault a réussi le 19e meilleur temps.
Les athlètes étaient épuisés à la fin de leur course.
Beaucoup de travail pour les bénévoles
Dame nature n'aura laissé aucun répit aux bénévoles affectés à l'entretien des pistes de ski de fond au Centre Dorval d'Alma. Après la pluie verglaçante et la pluie samedi ainsi que les forts vents dimanche, une courte tempête aussi intense que soudaine a modifié les conditions de glisse lundi.
« Des conditions de neige qui changent en l'espace de cinq minutes, c'est rare qu'on voie ça, a convenu le bénévole Bernard Tremblay, un skieur expérimenté. C'est un tout autre fartage quand il tombe de la neige, mais elle est tombée tout juste avant le deuxième départ (du 5 km chez les filles de 12 ans) donc les skieurs n'ont pas eu le temps d'apporter les ajustements. »
S'ils ne pouvaient contrôler les caprices d'Éole et la neige tombée subitement pendant les compétitions, la cinquantaine de bénévoles ont eu fort à faire pour s'assurer que les pistes soient praticables, samedi, lorsque plusieurs millimètres de verglas ont transformé les installations en patinoire.
Ajoutez la pluie tombée samedi soir et il était permis de croire que la présentation des compétitions allait être fortement compromise. Mais rien n'a ralenti l'équipe de bénévoles du Club Dorval, au boulot tous les matins dès 6 h pour travailler mécaniquement et manuellement les pistes.
« On a réussi à faire les compétitions sans trop de dérangement, a affirmé à juste titre le responsable du site de compétition, Florent Bergeron, puisqu'en trois jours, une petite demi-heure de retard a été comptabilisée. Ma seule crainte était un bris de resurfaceuse, surtout à cause du verglas dans la nuit de vendredi à samedi. La pluie ou la neige, ce n'est pas si pire que ça, mais on avait besoin de la machinerie pour briser la glace. »
Un centre transformé
Pour la tenue de la finale des Jeux du Québec, le Club de ski de fond Dorval d'Alma a dû subir une importante modification. Le plateau de départ et d'arrivée devait être aménagé près du stationnement, mais en raison d'un manque d'espace, il a dû être déplacé sur le terrain appartenant au Collège d'Alma. 
Des heures de défrichage et de travaux ont occupé les bénévoles depuis septembre. Florent Bergeron a rappelé que les nouvelles installations vont maintenant profiter aux utilisateurs réguliers du Club Dorval.
Des bons mots de Ski de fond Québec
L'équipe de Ski de fond Québec qui s'est déplacée à Alma pour superviser les compétitions au cours des trois derniers jours donnait une bonne note à l'équipe locale.
Déléguée technique pour Ski de fond Québec, Francine Laforce-Bisson a qualifié d'« excellent » le travail effectué par les membres du Club Dorval. Selon elle, les Jeux du Québec en ski de fond sont une réussite sur toute la ligne, considérant les conditions météorologiques difficiles.
Un impondérable supplémentaire est apparu quelques minutes avant le départ des filles de 14 ans, lorsqu'il s'est mis à neiger.
« Le plateau est très exposé et ce sont des skieurs légers, donc le vent les a ralentis énormément, a noté Mme Laforce-Bisson. De plus, le fartage n'avait pas été fait pour des conditions de neige. Les skieurs collaient sur la piste en raison de la nouvelle neige. Ils ont bien du mérite, ils font de gros efforts. »