Un combat à Montréal pour Coudé

Ça bouge dans la carrière de Guillaume Coudé. Il participera à un programme de boxe présenté à Montréal, le 30 août prochain, et aura droit à un petit séjour chez Interbox pendant la préparation de son combat contre François Miville.
Après avoir tenu sa langue pendant quelques jours, le pugiliste chicoutimien a été en mesure de faire le point sur ces plus récents développements, hier. Son combat fera partie d'un programme organisé par Alain Boismenu.
«J'ai déjà vu François Miville en action, a précisé Guillaume Coudé. C'est un guerrier, un cogneur. C'est un gars qui va à la guerre. Il n'a pas peur de prendre un coup de poing pour passer les siens. C'est aussi un bon boxeur puisqu'il a une fiche de sept victoires et deux défaites. Ce sera certainement le plus gros test de ma carrière.
«Je crois que ce sera un bon combat, mais je pense être en mesure de le boxer. C'est un gars qui lance des bombes souvent. J'ai une grande confiance en ma mâchoire. S'il me cogne, je pense être capable de prendre le coup. En plus, j'aurai eu pas mal de temps pour me préparer. J'aurais eu environ sept semaines de préparation et je me suis tenu en bonne forme depuis le début de l'été.»
Pendant sa préparation, Guillaume Coudé passera du temps chez Interbox. Il a accepté une invitation lancée par l'organisation montréalaise afin de s'entraîner et de mettre les gants face à des pugilistes dirigés par Stéphane Larouche. Le travail avec Interbox sera effectué en collaboration avec son entraîneur au Club de boxe de Chicoutimi, Michel Desgagné.
«C'est une grosse nouvelle pour moi et pour mon équipe, a indiqué celui qui se prépare à disputer un quatrième combat chez les professionnels. Nous avons sauté sur l'occasion. J'aurai la chance de voir d'autres techniques d'entraînement, de mettre les gants contre d'autres boxeurs. Je resterai certainement de dix à 15 jours chez Interbox. Je suis convaincu que ce sera une très belle expérience pour moi. «Ce sera excellent pour ma préparation. Nous avons déjà établi un bon plan de match. Je ne veux pas nécessairement me bagarrer avec Miville, mais je le ferai s'il le faut. Je veux montrer aux gens que Guillaume Coudé peut boxer, qu'il ne fait pas que se bagarrer. Une victoire contre François Miville me donnera un nom et créera un certain respect à mon endroit.»