Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, estime que les résultats du sommet économique régional de 2015 n'ont pas été très probants.

Un bilan négatif pour la région estime Legault

Plus de deux ans après la tenue du sommet économique régional, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, dresse un bilan plutôt négatif de l'exercice puisque le Saguenay-Lac-Saint-Jean n'a pratiquement obtenu aucun résultat tout en voyant sa situation économique se détériorer avec une baisse des revenus des citoyens.
De passage à l'usine brassicole de La Voie maltée à Saguenay dans le cadre d'une tournée régionale en compagnie de son collègue de Johnson, André Lamontagne, le chef de la CAQ a déclaré que le Saguenay-Lac-Saint-Jean  avait besoin de la création d'un fonds de développement économique qui permettrait d'offrir du capital de risque aux entrepreneurs. Selon lui, ce fonds devrait permettre d'offrir de l'aide directe aux entreprises une façon de pallier aux pratiques d'Investissement Québec qui accorde surtout des garanties de prêts. «Il faut donner un coup de barre pour doubler les investissements des entreprises au Saguenay-Lac-Saint-Jean », avance-t-il.
Invité à se prononcer sur les résultats du sommet économique de 2015, M. Legault affirme que même si la région a connu une croissance de 1000 à 2000 emplois, le bilan est négatif puisque les revenus disponibles des contribuables de la région ont continué d'être grugés par les hausses de taxes scolaires, de frais de garderie etc.imposées par le gouvernement Couillard.
Concernant le développement économique futur de la région, M. Legault croit qu'avec la hausse mondiale des prix de l'aluminium, Rio Tinto ne peut plus se défiler et doit annoncer les investissements prévus pour la réalisation des phases 2 et 3 d'AP 60 et l'agrandissement d'Alma. 
S'il devenait premier ministre, M. Legault a mentionné qu'il demanderait à Rio Tinto qu'elle fasse affaire avec les entreprises, équipementiers et fournisseurs de la région en exigeant un minimum de contenu local, et ce, en vertu des droits accordés pour la production hydroélectrique. « J'ai discuté avec des gens de la Société de la vallée de l'aluminium (SVA) qui nous disent que Rio Tinto n'achète pas assez souvent auprès des fournisseurs d'ici ».
Organisation
À l'approche de la prochaine élection provinciale, M. Legault reconnaît que sa formation politique a beaucoup de travail à accomplir au Saguenay-Lac-Saint-Jean afin de monter une structure solide afin d'attirer cinq bons candidats, préférablement des entrepreneurs qui sauront s'atteler à la tâche du développement économique. L'objectif de la CAQ dans la région, reconnue comme un bastion péquiste, est de conquérir deux ou trois circonscriptions.
Soulignons qu'une rencontre était prévue sur l'heure du dîner avec le directeur de la Fromagerie Boivin, Luc Boivin.
Le chef caquiste a mentionné qu'avec la hausse des intentions de vote dans les sondages, sa formation politique suscite de plus en plus d'intérêt auprès de candidats potentiels de qualité, des gens qui rêvent de goûter au pouvoir en devenant député ou ministre.  
La tournée caquiste se poursuit jeudi avec une visite prévue au Pavillon Arts et technologies des médias du Cégep de Jonquière ainsi qu'une rencontre avec le maire d'Alma, Marc Asselin ainsi que celui de Roberval Guy Larouche vers 15 h 30.