Un an pour Pierre Deschênes

Pierre Deschênes est condamné à un an de prison dans la société pour avoir corrompu l'ancien avocat du Directeur des poursuites criminelles et pénales, Jean-François Morency.
Morency a été condamné à trois ans de pénitencier le 8 juin 2012 pour avoir accepté de ne pas porter d'accusation contre Descênes qui avait été arrêté avec les facultés affaiblies par l'alcool.
Pierre Deschênes a reconnu les faits.
Mercredi matin, son avocat, Me Charles Cantin, et un avocat de Québec désigné par le DPCP, Me Jean-François Tessier, ont fait une suggestion commune qui a été acceptée d'emblée par le juge Richard Daoust de la Cour du Québec. Le juge Daoust a été nommé magistrat à une date postérieure à celle de la mise en accusation de Morency, qui n'a jamais procédé devant lui.
Infiltration
La condamnation de Deschênes met un point final à l'affaire Morency. Outre Deschênes, l'ancien avocat avait également accepté une somme d'argent de la part d'une policière infilltrée.
Le 28 mai 2008, l'avocat Morency était arrêté pour abus de confiance.  Les enquêteurs d'une opération de démantèlement d'une cellule de distribution de la drogue avaient intercepté la conversation d'un propriétaire de bar suspect qui se vantait d'avoir échappé à une condamnation pour conduite avec les facultés affaiblies grâce à un versement de 5000$ à 6000$ en 2004  Les enquêteurs ont obtenu le feu vert pour organiser une opération d'infiltration avec la participation d'une policière qui a offert 2000$ pour un service semblable.  Une offre qu'a acceptée l'avocat.
Pierre Deschênes a aussi reconnu mercredi matin avoir conduit en 2004 avec les facultés affaiblies par l'alcool et devra verser l'amende minimale prévue à l'époque, 600$.