Trois nouvelles expositions à la Pulperie: des jeux et du sport

À quelques jours de la période des Fêtes, la Pulperie de Chicoutimi présente trois nouvelles expositions axées sur les loisirs et le sport qui sauront certainement plaire aux familles. Chacun son tour, l'exposition-jeu met en valeur des jeux de société qui ont marqué plusieurs générations, tandis qu'Histoire de coupe et 40 ans de hockey dans l'oeil de Bernard Brault capteront l'attention des passionnés de hockey. Les trois expositions temporaires sont présentées dans les murs du musée régional jusqu'en mars.
Souvenirs de soirées en famille
À la vue des jeux Monopoly, Yum, Serpents et échelles, Mille Bornes, Battleship, Cranium, et tant d'autres, plusieurs visiteurs de Chacun son tour, l'exposition-jeu se rappelleront de bons moments passés en famille ou entre amis autour de ces jeux de société, dont certains ne se sont pas démodés au fil des décennies.
On ne peut s'empêcher de sourire en circulant devant toutes les boîtes de jeux de société qui se retrouvent sous les présentoirs de l'exposition ludique et colorée présentée à La Pulperie de Chicoutimi. Des personnes de toutes les générations pourront y retrouver des planches de jeu qui ont marqué leur enfance.
Plusieurs ressortiront de l'exposition certainement avec l'envie de dépoussiérer les jeux de société entreposés dans leur garde-robe, à défaut de pouvoir jouer avec les jeux exposés, préservation des objets oblige. Si des jeux présentés datent de quelques années seulement, on retrouve aussi des pièces de collection telles qu'un exemplaire de la première édition de Monopoply, en 1935, et d'un jeu de Yum des années 1960, avec des dés en ivoire, dont le commerce international est aujourd'hui interdit.
L'exposition propose les plus belles pièces de la collection de jeux de société constituée au fil des années par la Caserne de jouets de Chicoutimi, fondée en 1969 par Mario Gagnon et Gilles Desgagné. L'an dernier, un partenariat entre l'organisme et le musée avait permis de présenter une première exposition mettant à l'honneur des jouets de différentes époques.
Les deux organisations ont décidé de reconduire l'expérience sous le thème des jeux de société. «Ça fait voir à la population ce qu'ils nous ont donné au fil des ans», a souligné Mario Gagnon. Le collectionneur était visiblement heureux de voir ainsi les trésors qu'il amasse depuis des années présentés au public, alors qu'il circulait dans la salle de l'exposition peu avant la conférence de lancement des nouvelles expositions du musée.
Un jeu de société géant
L'exposition thématique qui est divisée en quatre zones, sur les jeux de hasard, les jeux de stratégie, les jeux de cartes et les jeux de mémoire, propose aussi des activités aux visiteurs. Le plancher de la salle de l'exposition est transformé en planche de jeu géante. Un grand dé en mousse permet de progresser à travers l'exposition sur les ronds colorés disposés au sol, une idée qui amusera certainement les enfants.
Un jeu d'identification de pièces de jeu de société et un concours visant à identifier un objet intrus disposé dans les présentoirs permettent aussi d'animer la visite.
40 ans de photographies du Canadien
Bernard Brault, photographe à La Presse, présente à La Pulperie une cinquantaine de photographies du Canadien tirées de son livre <em>40 ans de hockey dans l'oeil de Bernard Brault</em> publié en novembre aux Éditions La Presse.
Plusieurs joueurs marquants du Canadien de Montréal sont passés devant la lentille du photographe Bernard Brault de La Presse. Des nombreux moments d'émotion et d'action qu'il a immortalisés, une cinquantaine sont présentés à la Pulperie de Chicoutimi à l'occasion de l'exposition 40 ans de hockey dans l'oeil de Bernard Brault, à partir de photographies tirées du livre éponyme qu'il vient de publier.
L'idée de cette exposition est née d'échanges avec le directeur général et artistique du Zoom photo festival Saguenay, Michel Tremblay, et photographe pour les journaux Le Quotidien et Le Progrès-Dimanche.
Les 51 agrandissements des clichés, disposés dans le couloir qui précède l'Espace Arthur-Villeneuve, plongent les visiteurs dans la thématique du hockey, qui est aussi à l'honneur dans une salle adjacente, où l'exposition itinérante Histoire de coupe est présentée (voir autre texte).
Le photographe s'est plongé dans ses archives personnelles pour sélectionner les photos qui ont été publiées dans le livre paru aux Éditions La Presse en novembre. «Il y a des photos que je ne me doutais même pas que j'avais», a-t-il exprimé, lors du lancement médiatique de l'exposition. En un mois, il s'est plongé dans 40 ans d'archives pour choisir ses meilleurs clichés qui couvrent les années 1976-2016.
Un total de 250 photos se retrouvent dans l'ouvrage produit en quelques mois. «C'est vraiment un beau cadeau, c'est plutôt rare pour un photographe de pouvoir ainsi publier un livre de ses propres photos», a ajouté celui qui est maintenant devenu familier avec La Pulperie et la région, pour l'avoir visitée à quelques reprises.
Moment d'émotion et d'action
Le fougueux P.K. Subban en action; le dernier match de Patrick Roy dans l'uniforme du Tricolore, en 1995; Émile «Butch» Bouchard sur sa terre, à Verchères, en 1983; Guy Lafleur plongeant sa tête dans la coupe Molson, en 1982; le Rocket, en 1995, à l'intérieur du Centre Molson en construction; le fils de Patrick Roy, Jonathan, enfant, tout à fait craquant sur la glace dans son habit de petit joueur de hockey, en 1990; l'Almatois Mario Tremblay qui se fait asséner un violent coup par Dale Hunter des Nordiques et Jacques Demers et Patrick Roy dans un grand moment de complicité en 1993 ne sont que quelques exemples de la diversité des clichés du photographe qui habillent les murs de La Pulperie.
Gageons que la photographie du dernier défilé du Canadien dans les rues de Montréal avec la coupe Stanley, en juin 1993, suscitera la nostalgie des partisans.
Les amateurs de hockey bien servis
Avec Histoire de coupe, les amateurs de hockey sont servis. L'histoire de la mythique coupe Stanley, des joueurs légendaires qui l'ont levée au-dessus de leur tête et des vedettes du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui ont marqué le hockey junior et professionnel y est présentée.
L'histoire du trophée tant convoité, donnée à l'origine par Frederick Arthur Stanley, gouverneur du Canada, en 1893, accueille tout d'abord les visiteurs à l'entrée de l'exposition itinérante, réalisée par l'Île-des-Moulins de Terrebonne.
Les admirateurs de Maurice Richard pourront ensuite admirer aussi observer différents artefacts reliés au Rocket, tels que des bagues, des médailles, des macarons et un exemplaire de la fameuse boîte de soupe aux tomates à son nom. Le trophée Joe Cattarinich remis au légendaire joueur de hockey pour la saison 1943-1944 est d'ailleurs l'une des belles pièces de l'exposition.
Les visiteurs qui se laisseront gagner par la fièvre du hockey pourront même enfiler un équipement de hockey et le chandail de leur équipe préférée avant de se faire prendre en photo en train de soulever une réplique de la coupe Stanley.
Des extraits sonores et vidéos mettant à l'honneur l'analyse du coloré Ron Fournier ponctuent aussi le parcours de l'exposition.
Vedettes régionales
La Pulperie de Chicoutimi a tenu à ajouter un volet régional à l'exposition itinérante et a dédié la moitié de la salle de l'exposition pour mettre en valeur les Georges Vézina, Jean Ratelle, Michel Bergeron, Jean-Claude Tremblay, Mario Tremblay et Marc Denis, pour ne nommer que ceux-là, qui ont marqué le hockey régional et provincial.
La portion de l'exposition consacrée à Georges Vézina attire l'attention par ses grandes photos d'époque sur lesquelles le gardien légendaire revêt le chandail du Club de hockey de Chicoutimi ou le chandail du Canadien.
Dans l'histoire plus récente, le masque de gardien porté par Marc Denis pendant son passage avec les Saguenéens de Chicoutimi est une autre des belles pièces du volet régional. Un présentoir est même consacré à la jeune carrière du défenseur des Cataractes, Samuel Girard.
Dans la partie centrale, les amateurs pourront observer des affiches, programmes et billets du Club de hockey de Chicoutimi et des Saguenéens reflétant plusieurs décennies.
On y trouve d'ailleurs une pièce de la collection personnelle de Mario Gagnon, un billet de 1915 d'un match opposant le Club de hockey de Chicoutimi au Canadien. Le club professionnel se déplaçait alors en province pour affronter les clubs qui lui lançaient des défis. Un billet au coût de... 75 cents!