Sabrina Halde, l'inspiration de la formation Groenland qui se produisait au Côté-Cour de Jonquière hier soir.

Tout pour rendre heureux

Les amateurs qui se sont déplacés au Café-Théâtre Côté-Cour de Jonquière, hier soir (et ceux qui seront là ce soir), pour se laisser envoûter par la prestation du groupe Groenland font partie des privilégiés qui auront eu la chance de voir cette formation dans une petite salle intimiste. Ce groupe est parti pour la gloire, à ne pas en douter.
Quand l'inspiration du groupe, Sabrina Halde, est descendue de la scène avec son ukulélé, en milieu de soirée, pour interpréter une nouvelle chanson qui ne figure pas sur l'album, les spectateurs lui ont ouvert un passage lui laissant l'espace suffisant pour qu'elle puisse jouer avec sa mini-guitare qu'elle avait débranchée pour sonner acoustique. Autour d'elle, les spectateurs savouraient le moment et profitait de cette voix à la fois douce et puissante, lumineuse et ombragée, éclatante et fragile. Une bénédiction, diraient certains. Les 130 spectateurs claquaient des doigts pour l'accompagner pendant que l'interprète se déplaçait dans la foule. " Cette pièce-là se joue débranchée ", a précisé le claviériste Jean-Vivier Lévesque avant de laisser disparaître sa partenaire dans la foule.
Hier, c'était soir de supplémentaire (la représentation de ce soir affiche complet). Le Côté-Cour avait rangé les tables pour laisser le devant de la scène au public qui a abondamment profité de ce moment.
La formation pop indie montréalaise donnait son premier spectacle de l'année 2014. La dernière année a été très chargée pour eux avec une tournée pancanadienne et un séjour au Festival Off-Courts, en France. Lauréat de l'Album Pop de l'année (pour The Chase) et Révélation de l'année au GAMIQ (Gala alternatif de la musique indépendante du Québec), le groupe propose ses mélodies épicées d'électro avec des arrangements soutenus merveilleusement par les cordes de Gabrielle Girard-Charest au violoncelle et Fanny C. Laurin au violon.
Groenland se révèle comme un univers musical venu d'ailleurs, trop beau d'ailleurs pour rester ici, leur célébration musicale a rendez-vous avec la planète.
Chaque instrument sur scène s'imbrique dans les mélodies parfois en s'imposant, toujours en harmonie, souvent en surprise, des arrangements bien léchés, bref une musique qui rend heureux et qui fait bouger.