Tomas Jensen se produira au Café-Théâtre Côté-Cour de Jonquière, ce soir. Il sera flanqué de deux musiciens aussi drôles que polyvalents.

Tomas Jensen, version joyeux trio

Tomas Jensen a attendu à la fin de la tournée Plus personne, amorcée l'hiver dernier, pour faire escale dans la région. Son unique présence aura lieu aujourd'hui à 20 h 30, alors que le chanteur et guitariste fera escale au Café-Théâtre Côté-Cour de Jonquière. Il sera flanqué de deux complices qui se signalent autant par leur humour que leur polyvalence.
« Némo Venba joue de la batterie, de l'accordéon et de la guitare, ainsi que du «sampler». Quant à Blaise Margail, il peut passer de la basse au trombone, ou s'installer aux claviers sans aucun problème », a précisé l'artiste, hier, à l'occasion d'une entrevue téléphonique accordée au Quotidien.
Ses camarades lui permettent de toucher à plusieurs genres musicaux dans une même soirée. Le punk, le jazz ou l'électro ne leur donnent pas de boutons, au contraire. En prime, ces joyeux lurons ont le sens du spectacle. Même si le contenu est rodé depuis belle lurette, ils ne sont pas du genre à faire les chansons en pensant à leur rapport d'impôt.
« On a beaucoup de plaisir sur la scène parce que ces gars-là sont des clowns. Ils ont un côté théâtral qui les pousse même à porter des costumes », raconte Tomas Jensen. Ça tombe bien, puisqu'il profite de cette tournée pour revisiter le répertoire de son ancien groupe, les Faux-Monnayeurs. Comme il était réputé pour son côté festif, on se doute que ce ne sera pas triste au Côté-Cour.
Des titres comme Manifeste, Rions, Le vent du nord et Mundo revivront pour le plus grand bonheur des fans, parallèlement à quelques pièces tirées de son répertoire solo.
« Je n'avais pas fait des chansons des Faux-Monnayeurs depuis leur dissolution parce que je voulais marquer une différence. J'aimais bien les interpréter, par contre, surtout qu'elles sont dansantes. Ça représente un défi, mais pas pour moi. Ce sont les cuivres et les vents qui nécessitent le plus d'efforts », souligne Tomas Jensen.
Un autre de ses projets les plus achevés, l'album Hombre, ne sera guère évoqué pendant le spectacle. Ce n'est que partie remise, toutefois, puisqu'un deuxième encodé verra le jour l'hiver prochain, à l'occasion d'un séjour prolongé en Argentine. « Ce nouvel enregistrement de Hombre devrait sortir à l'automne 2015. Il sera plus rock et moins électro », annonce Tomas Jensen.