L'interprète de chansons jazz, l'Almatoise Marie-Noëlle Claveau, propose le spectacle Chansons charmantes pour la Saint-Valentin à la Salle Michel-Côté d'Alma.

Spectacle romantique prévu

Le diffuseur de la Salle Michel-Côté à Alma a choisi de programmer le spectacle de Marie-Noëlle Claveau, Chansons charmantes, à 21 h, le 14 février pour laisser le temps aux amoureux de s'offrir un souper de Saint-Valentin.
Le concept de mon dernier album, qui reprend des chansons françaises de jazz de Fernand Robidoux, convient parfaitement à une soirée d'amoureux. Mais en ce soir de Saint-Valentin j'ai ajouté au répertoire quelques standards de jazz aux couleurs très romantiques, comme la plupart des standards jazz. Le choix n'a pas été très difficile», explique l'Almatoise Marie-Noëlle Claveau.
Les adaptations francophones des chansons de jazz de Fernand Robidoux, mis sur disque l'an dernier par Marie-Noëlle Claveau, ne sont pas seulement des traductions: il y a mis sa couleur et ses émotions.
«Ce sont des adaptations très intelligentes avec des paroles bien choisies, en faisant attention aux accents toniques et à la mélodie. La simple traduction des paroles des chansons n'est pas un exercice très payant, car il faut garder l'émotion qui est harmonisée avec la mélodie», exprime l'interprète qui constate un engouement pour le jazz francophone partout où elle passe.
C'est donc accompagnée de Sébastien Champagne au piano, François Moisan à la contrebasse, Sylvain Neault au violon et Jean-François Gagné à la batterie que Marie-Noëlle Claveau, enseignante en chant du Collège d'Alma (et au Cégep de Sainte-Foy depuis un mois), présentera ce concert de Chansons charmantes pour la première fois dans son milieu.
À la question: est-ce que l'amour se chante mieux en anglais ou en français? Marie-Noëlle Claveau hésite avant de répondre que l'amour semble plus charmant dans une langue étrangère. «La langue qu'on ne parle pas est toujours très attirante, je chantais beaucoup de standards anglophones, car je ne trouvais pas de texte en français qui me touchaient, avant de découvrir les oeuvres de Fernand Robidoux. Se faire chanter l'amour par un bel italien c'est super aussi», dit-elle en riant.
En plus de revisiter des airs romantiques, Marie-Noëlle Claveau réserve également de belles surprises pour cette soirée tendresse. «On va demander aux gens d'inscrire sur un papier leur chanson d'amour préférée qu'on tentera d'interpréter en deuxième partie du spectacle», confie l'artiste.
En plus de ses musiciens, Marie-Noëlle Claveau sera accompagnée de ses acolytes faisant partie de son trio Ménage à trois, soit Cynthia Harvey et Patrice Arton qui chanteront quelques pièces durant la soirée qui se veut un rendez-vous avec l'amour.