Mathilde Laurier,Dominic Baker et Sarah Eve Tremblay.

Quel trio!

Les concurrents ont causé de belles surprises hier en reprenant les chansons imposées du répertoire de Marjo, la porte-parole du festival, tandis que les auteurs-compositeurs-interprètes faisaient valoir leurs morceaux.
Pour la grande finale de la 24e édition, l'aréna Marcel-Claveau de Saint-Ambroise était plein de centaines de personnes qui ont tapé des mains, crié et repris des refrains en coeur au rythme des différents numéros. Le tout a commencé en beauté avec «Tant qu'il y aura des enfants», la chanson-thème du festival cette année, chantée par les 12 finalistes.
Chaque participant des catégories interprètes a pratiqué avant son arrivée au festival quatre succès de Marjo, mais les finalistes n'ont su qu'il y a deux jours lequel ils allaient chanter sur scène devant les juges. Un suspense qui a amené de beaux moments.
Notamment, le seul garçon des interprètes, Dominic Baker, a avoué avoir traversé un processus un peu plus «funky». «J'espère que vous allez redécouvrir la chanson comme je l'ai fait», a-t-il exprimé avant d'embarquer sur les planches pour se tortiller sous les airs de «Provocante». Alors qu'on imagine plus cette dernière chantée par une femme, il a bien relevé le défi et conquis les juges.
Parmi les plus jeunes, la lauréate Sarah-Ève Tremblay a tout d'abord été plus calme avec «Ailleurs», mais elle a sorti son côté rockeur en interprétant «Qu'est-ce que ça peut bien faire» d'Éric Lapointe.
Quant aux auteurs-compositeurs-interprètes, il a sûrement été difficile pour le jury de faire un choix entre le sympathique Robert Sart, qui s'accompagne au clavier, la comique Mathilde Laurier, qui joue de la guitare par-dessus sa voix de fée, l'élégante Élia Laure et ses chansons rêveuses, ainsi que le multi-instrumentiste Pierre-Hervé Goulet si habile avec les mots.