Pimp ma cabane: voyez la métamorphose de la Chenille

Après la voiture et le garage, c'est maintenant au tour de la cabane à pêche d'être revampée et de faire le sujet d'une émission de rénovation. Est-ce que l'idée saura intéresser un télédiffuseur? C'est le pari qu'ont pris le producteur Philippe Belley et la designer Jennifer Brassard en se lançant dans l'aventure de Pimp ma cabane, une émission pilote réalisée par Yohann Gasse.
Dans le cadre de ce projet, la Chenille, une cabane à pêche de L'Anse-à-Benjamin, a été complètement métamorphosée. La valeur des travaux de rénovation s'élève à quelque 30 000 $, ce qui donne un bon aperçu de l'ampleur de la transformation.Une course folle
L'aventure fut courte, mais intense. À partir du moment où la cabane a été sélectionnée, jusqu'à la réalisation des travaux, Jennifer Brassard et l'équipe de Décoration Brassard, Les Films de La Baie, ainsi que les différents partenaires associés au projet ont eu 10 jours pour tout mettre en place en vue de la rénovation.
Le 12 février dernier, l'équipe de Méthodex donnait le coup d'envoi des travaux. Le soleil se levait à peine sur la banquise que les travailleurs commençaient à dégarnir le bâtiment de son parement, ses fenêtres et autres éléments qui devaient être remplacés.
Bravant le froid sibérien, la dynamique équipe de travailleurs s'est affairée aux travaux de transformation durant trois jours.
La Chenille sort de son cocon
Le 14 février, à 16h30, la Chenille a été dévoilée à ses propriétaires, Maxime Majeur et David Girard. Ces derniers ont été enchantés du résultat. Ils ne s'attendaient pas à une transformation d'une telle ampleur.
Leur cabane à pêche est maintenant dotée d'un ameublement digne de ce nom, d'un bar, d'une banquette confortable, de lits superposés conçus sur-mesure par le luthier, ébéniste et sculpteur Yvon Robert, d'un système de chauffage au propane et d'un système de sons et lumières.
En ce qui a trait aux travaux effectués sur le bâtiment, la portion de la toiture qui était en bardeau d'asphalte a été munie d'un toit de tôle, le parement extérieur a été remplacé, toutes les fenêtres ainsi que la porte d'entrée ont été changées, les murs intérieurs ont été parés de bois et le plancher été recouvert de bois flottant.
Bref, la Chenille a entièrement fait peau neuve!
Ergonomie et capacité d'accueil
«L'idée était de créer une cabane dans une logique d'ergonomie afin de maximiser l'espace et de s'assurer qu'au moins 15 personnes pourraient aisément entrer dans le bâtiment. Le concept d'aménagement que nous avons créé permet d'accueillir 15 personnes assises et 4 personnes peuvent coucher dans la cabane», note Jennifer Brassard.
«Il fallait également prévoir un ameublement qui pourrait facilement être retiré de la cabane pour en faciliter le transport. Aussi, aucun mobilier n'est fixe. Tout ce qui compose l'aménagement peut être sorti pour libérer en totalité la cabane.»
Un défi enlevant
Plusieurs d'entre vous se diront, mais qu'est-ce qui peut bien amener une designer à s'intéresser à la rénovation d'une cabane à pêche? Tout sourire, Jennifer répond: «Tout bâtiment mérite d'être beau, même une cabane à pêche! J'ai été séduite par le concept et le défi qu'il représentait. C'est un projet fou, mais c'est justement ce qui est intéressant.».
«Pimp ma cabane, fut pour moi l'occasion d'amener mon équipe à pousser sa créativité à un autre niveau. En 12 h seulement, nous avons mis en place le projet de design, créé le concept et réalisé les dessins techniques. Ce travail a été fait en un temps record! Pimp ma cabane m'a aussi permis de faire de belles rencontres, je pense, entre autres, à Yvon Robert. D'ailleurs, l'esprit d'équipe et la solidarité autour de ce projet rassembleur ont été remarquables. La manière dont les entreprises se sont greffées autour de ce projet démontre à quel point la notion d'entraide est forte dans la région. Je suis propriétaire d'une entreprise et designer depuis 16 ans et je peux affirmer que ce projet de cabane à pêche est l'un des plus beaux défis de ma carrière!», conclut la designer et femme d'affaires.
Une émission mettant de l'avant les régions
Une cabane à pêche qui a une histoire, une rénovation d'une ampleur considérable, des travaux de transformation réalisés en un temps record et dans des conditions climatiques extrêmes, un résultat final épatant, des propriétaires heureux... Tous les ingrédients sont rassemblés pour créer une émission pilote relevée et susciter l'intérêt de diffuseurs, du moins c'est ce qu'espèrent le producteur Philippe Belley et l'équipe de Les Films de La Baie.
Souhaitons que le projet trouve preneur! Les chaînes spécialisées nous présentent à profusion des émissions de réno et de déco américaines dont le doublage en français laisse à désirer, ou des émissions québécoises dont les projets sont essentiellement réalisés dans les grands centres et leurs banlieues. Ce qui est intéressant avec un concept d'émission comme celui de Pimp ma cabane, c'est qu'il permet de mettre de l'avant la vie régionale et interpelle davantage les gens des régions.
Continuez à suivre le projet-pilote Pimp ma cabane via Facebook: www.facebook.com/pimpmacabane/?ref=ts&fref=ts